Sciences

Jules Hoffmann: un biologiste d’origine luxembourgeoise à l’Académie française

Le professeur Hoffmann a reçu le Prix Nobel de physiologie-médecine en 2011

Jules Hoffmann et Jean-Claude Juncker

Le 1er mars 2012, Jules Hoffmann, biologiste d'origine luxembourgeoise, a été élu à l’Académie française.

A cette occasion, une réception solennelle et officielle a été organisée le 30 mai 2013 en présence du Premier ministre Jean-Claude Juncker à l’Académie française à Paris.

"Je n’oublie pas ce que je dois au Luxembourg, et notamment une excellente formation scolaire, en particulier dans le domaine des langues", a dit Jules Hoffmann lors de la réception à la Coupole de l’Institut de France à Paris.

En effet, en mars 2012, Jules Hoffmann a été élu au fauteuil de Jacqueline de Romilly (7e fauteuil) à l’Académie française comme 722e académicien au premier tour de scrutin avec 17 voix sur 23 votants. C’est la première fois qu’une personne d’origine luxembourgeoise est élue à cette prestigieuse institution française.

Jules Hoffmann est né en 1941 à Echternach au Luxembourg. Il a fait ses études universitaires en France où il a finalement décidé de s'établir. En 1970, il a opté pour la nationalité française. En tant que biologiste, il consacre ses travaux à l'endocrinologie et à l'immunologie des insectes. Ses recherches ont permis de renforcer la compréhension du fonctionnement du système immunitaire. La découverte par Jules Hoffmann et ses collaborateurs des mécanismes de défense contre les infections chez la drosophile a contribué largement à la compréhension du rôle de l’immunité innée chez l’homme. Pour ses recherches hors du commun, le professeur Hoffmann a reçu le prix Nobel de physiologie-médecine en 2011.

Actuellement, Jules Hoffmann est professeur à l'Université de Strasbourg, directeur de recherche émérite au CNRS, membre de l'Académie des Sciences et détenteur d'une dizaine de prix d'envergure mondiale, dont la médaille d'or du CNRS (septembre 2011).

L’Académie française est une institution française fondée en 1635 qui a pour but de normaliser et de perfectionner la langue française. Elle se compose de quarante membres élus par leurs pairs. Depuis les Lumières, l’Académie a accueilli dans ses rangs de grands savants tels Laplace, Pasteur ou Poincaré.

  • Mis à jour le 07-04-2015