Culture

Premier mât de la paix à Schengen

Ce cadeau de la Fondation GOI pour la paix symbolise la paix mondiale

La commune luxembourgeoise de Schengen, mondialement connue pour la signature de l'accord du même nom en 1985, vient de recevoir son premier mât de la paix.

En présence des ministres de la Culture, Octavie Modert, et de l'Enseignement supérieur, Martine Hansen, la présidente de la Fondation GOI pour la paix, Masami Saionji, a remis ce symbole de la paix mondiale à la petite commune mosellane.

Un symbole de liberté

Dans son discours, la ministre de la Culture a rappelé que le début de la Première guerre mondiale remonte à 100 ans. Et que ce conflit doit rester une source de leçons, surtout pour les plus jeunes. Selon la ministre, la Grande Guerre a montré qu'il est essentiel de se battre pour la paix, la liberté et une Europe sans frontières.

En effet, l'inauguration du premier mât de paix de Schengen s'est déroulée en présence de nombreux jeunes, notamment d'élèves du lycée germano-luxembourgeois de Schengen-Perl. Octavie Modert a estimé qu'il est aussi leur mission de véhiculer un message de paix. Enfin, la ministre a remercié les habitants de Schengen pour leur engagement en vue de la conservation de leur héritage historique, symbole de liberté.

Les mâts de paix de la Fondation japonaise GOI existent depuis 1960. En plus de 50 ans, 200.000 d'entre eux ont été érigés dans 180 pays.

(Source: communiqué du ministère de la Culture)

  • Mis à jour le 07-04-2015