Cinéma

Retour vers le Luxembourg des "Fifties"

Le réalisateur Andy Bausch a tourné un documentaire sur les années 1950 au Luxembourg

Une des scènes reconstruites de "Fifties"La fondation de la CECA en 1951, la médaille olympique de Josy Barthel en 1952, le mariage de LL.AA.RR. Grand-Duc Jean et de la Grande Duchesse Joséphine-Charlotte en 1953, la victoire de Charly Gaul au Tour de France en 1958, le développement de la sidérurgie, l'apparition du rock'n roll : au Luxembourg comme ailleurs, les années 1950 ont été mouvementées.

La Seconde guerre est terminée, mais reste présente dans les esprits des Luxembourgeois. Car les années 1950 sont aussi marquées par les efforts de reconstruction. Et le progrès technique: frigo, fer à repasser, télé et, évidemment, la voiture, font lentement mais sûrement leur appartition dans les ménages luxembourgeois, tandis que les premiers supermarchés ouvrent leurs portes au pays.

Avec son documentaire "Fifities", qui sort en salles le 23 octobre 2013, Andy Bausch, un des réalisateurs les plus prolifiques du pays (Troublemaker, Le Club des Chômeurs), permet au spectateur de replonger dans une autre époque. Une époque à la fois récente et lointaine. Côté style, le réalisateur du film a choisi de mêler de nombreuses images d'archive avec des scènes de fiction et d'interventions de témoins de l'époque, tels l'acteur Fernand Fox, le journaliste sportif Pilo Fonck, la femmes politique Colette Flesch, l'auteur Henri Losch ou le cycliste Bim Diederich, décédé en 2012.

"Fifties" a été produit par Paul Thiltges Distributions et Juliette Films, avec le soutien du Fonds national de soutien à la production audiovisuelle. Le film est en langue luxembourgeoise avec sous-titres français. 

  • Mis à jour le 07-04-2015