Cinéma

Deux nouveaux documentaires luxembourgeois en salles!

"Atelier Luxembourg" et "Orangerie" transportent leurs spectateurs dans deux mondes à part

"Atelier Luxembourg" propose quatre portraits d'artistesCello Tales, Naked Opera, Sweet Heart Come, Nak Muay: les films documentaires luxembourgeois ont la cote en cette année 2013. Et la série continue avec la sortie de "Atelier Luxembourg", un film de Yann Tonnar tournant autour de quatre artistes luxembourgeois et "Orangerie", qui emmène le public dans les coulisses de l'hôpital neuropsychiatrique d'Ettelbruck.

Tina Gillen, Marco Godinho, Catherine Lorent et Jean-Marie Biwer comptent parmi les figures de proue de l'art contemporain luxembourgeois. Et c'est eux les protagonistes de "Atelier Luxembourg", film du réalisateur Yann Tonnar, qui les suit dans leur pratique et dans leur confrontation avec les rouages d'une industrie complexe. Cette histoire mène le spectateur de la ville de Luxembourg au fin fond de la campagne, de Berlin à Bruxelles jusqu'à la Biennale de Venise.

Une unité de l’hôpital neuro-psychiatrique du Luxembourg, son équipe de soignants, son médecin, ses patients. Tel est le cadre de "Orangerie", le documentaire réalisé par Anne Schiltz et Benoît Majerus. Un film qui décrit un quotidien qui se partage entre gérer une maladie et vivre ensemble dans un lieu que beaucoup veulent quitter au plus vite tout en y ayant trouvé refuge de plein gré. "Nos fous ont changé de visage, les traitements et la gestion de la folie aussi", peut-on lire dans le synopsis du film.

Les deux films ont été produits par Samsa Film avec le soutien du Fonds national de soutien à la production audiovisuelle du Grand-Duché. 

"Orangerie" est au programme du cinéma Utopia, tandis que "Atelier Luxembourg" est projeté à des horaires précis dans plusieurs cinémas du pays.

(Source: www.samsa.lu)

  • Mis à jour le 07-04-2015