Etude

Le capital humain mis en valeur

Le Luxembourg au top du classement dans l'étude "Global Talent Competitiveness Index 2013"

Dans un monde globalisé, le capital humain constitue un facteur-clé pour la compétitivité nationale car il est à l'origine de l'innovation et d'une croissance durable. Les pays sont en concurrence pour développer ce capital humain, mais aussi pour l'attirer et le maintenir sur leur territoire. Et le Luxembourg excelle dans ce domaine.

C'est ce qui ressort de la 1re édition du "Global Talent Competitiveness Index" (GTCI), publié fin 2013 par l'école de commerce INSEAD, avec le Human capital leadership institute et Adecco. Il s'agit d'un indice composite basé sur un modèle input-output permettant d'évaluer d'une part les mesures mises en oeuvre pour développer le capital humain et d'autre part les  performances des mesures mises en oeuvre. Le GTCI mesure deux catégories de compétences: les compétences moyennes/techniques de la force de travail et les compétences élevées nécessaires pour l'innovation et l'entrepreneuriat. Cette édition se base en tout sur 48 indicateurs et comprend 103 pays à travers le monde. Les résultats du GTCI varient entre un score de 0 (plus mauvaise performance) et 100 points (meilleure performance).

Dans cette édition 2013, le classement mondial GTCI est mené par la Suisse, suivi par Singapore et le Danemark. Le Luxembourg se classe au 5e rang mondial, avec un score de 68,70 sur 100. Les Pays-Bas se classent 6e, la Belgique se classe 13e, l'Allemagne 16e et la France 20e.

(Source: communiqué de l'Observatoire de la compétitivité)

  • Mis à jour le 07-04-2015