Gastronomie

Le vin de paille passé au pressoir

La production de cette spécialité vinicole requiert le respect d’un procédé bien précis

Le vin de paille est issu de cépages particuliersC’est après deux mois de séchage qu’une partie des fruits récoltés sur les coteaux ensoleillés de la Moselle luxembourgeoise dès début octobre 2013, sont transformés en vin de paille, une des spécialités viticoles les plus nobles. Or, il faudra attendre environ deux ans pour déguster le cru 2013.

Un taux d’alcool de 18%, à au moins 130 degrés sur l’échelle Oechsle: telle est la particularité du vin de paille (ou Stréiwäin en luxembourgeois). Cette spécialité, que les vignerons luxembourgeois produisent depuis 1995, d’un goût assez sucré, est souvent dégustée en dessert, en accompagnement de fromages ou encore avec du foie gras. En effet, le degré Oechsle, mesuré à l’aide d’un réfractomètre, informe le vigneron, et plus tard le consommateur, de la teneur en sucres du moût de raisin. Plus le degré est élevé, plus le vin est sucré.

Exlusivement issu des cépages Auxerrois, Pinot blanc, Pinot Gris ou Gewürztraminer, le raisin du futur vin de paille sont obligatoirement soumis à un processus de déséchage pendant les deux mois qui suivent la récolte des fruits. Les raisins sont alors étalés sur les lits de paille - d’où le nom du vin – ou, parfois, suspendus.

Il y aussi le vin de glace

Ensuite, les fruits sont passés au pressoir, étape que les vignerons mosellans viennent de passer. Mais ce n’est pas tout: ce n’est qu’après deux ans de processus de vinification, qui doit être suivie de près par le vigneron, que le vin de paille peut être commercialisé. En effet, le cru de 2011 vient tout juste de sortir sur le marché.

A côté du vin de paille, les vignerons luxembourgeois produisent deux autres spécialités viticoles: les vendanges tardives et le vin de glace. Les vendanges tardives sont des vins dont les fruits, récoltés tardivement, sont issus des cépages Auxerrois, Pinot blanc, Riesling ou Gewürztraminer, et dont le degré Oechsle s’élève à 105 (95 pour le Riesling) au moins. La production du vin de glace de son côté est très dépendante des conditions météorologiques : ses fruits peuvent uniquement être récoltés à une température extérieure naturelle de – 7°C, au moins. Issu des cépages Pinot blancs, Pinot gris ou Riesling, il doit présenter 120° Oechsle. Etant donné que les températures n’ont pas été assez basses ces derniers mois, les vignerons ont suspendu la production de vin de glace pour l’année 2013.

  • Mis à jour le 07-04-2015