Culture

Le Grand Théâtre de la Ville de Luxembourg a 50 ans

Découvrez l'histoire de cette institution culturelle du Luxembourg

Le bâtiment a été rénové de 1999 à 2003Des coproductions avec La Monnaie de Bruxelles ou le Théatre national de l’Opéra comique de Paris, des pièces de danse signées Anne Teresa De Keersmaeker, deux Concours Eurovision de la chanson (1973 et 1984): en 50 ans, la scène du Grand Théâtre de la Ville de Luxembourg, et son public, bien sûr, ont vu passer des spectacles des plus divers.

C’est le 15 avril 1964, dans la foulée des festivités du Millénaire de la ville de Luxembourg, qui se sont déroulées en 1963, que l’édifice culturel situé au Rond-Pont Schuman ouvre ses portes. Au programme de l’inauguration: l’opéra Aïda de Verdi ainsi que le Boléro du Ballet du XXe siècle, chef-d'oeuvre du chorégraphe Maurice Béjart, créé en 1961.

Le bâtiment est une création de l'architecte français Alain Bourbonnais. D’ailleurs, le Grand Théâtre de la Ville de Luxembourg n’a pas toujours été appelé ainsi. Fidèlement au événements de l’époque, le bâtiment portait d’abord officiellement le nom de Théâtre du Millénaire. Mais dans le langage populaire, il était question de neien Theater (nouveau théâtre), puis de Theâtre municipal de la Ville de Luxembourg.

West Side Story à l'affiche

Entre 1998 et 2003, le bâtiment de 1963 a été rénové en profondeur. Equipé d’une technologie du plus haut standing, à l’instar des grands théâtres européens, le Grand théâtre de la Ville de Luxembourg profite alors d’un prestige grandissant. Puis, les nouvelles infrastructures permettent désormais d’accueillir des spectacles de grande envergure, tant dans la salle principale, avec ses 950 places, que dans le Studio, une salle aménageable selon les besoins du spectacle.

Aujourd’hui, les compagnies et (co)productions internationales de renom défilent durant toute l’année au Grand théâtre de la Ville de Luxembourg. Quelque 200 représentations ont lieu tous les ans. Le public apprécie la programmation, qui se distingue non seulement par la diversité des genres (opéra, théâtre, danse), mais aussi par son multilinguisme. Sur les planches luxembourgeoises, les pièces sont en effet présentées en luxembourgeois, mais également en français, allemand ou anglais, une particularité précieuse.

Pour fêter son 50e anniversaire, le Grand Théâtre a notamment programmé des représentations du classique de la comédie musicale West Side Story, qui sera joué en anglais avec des sous-titres allemands et français.

  • Mis à jour le 07-04-2015