Politique

La médiateure présente son rapport d’activité 2013

Au cours des 12 derniers mois, Lydie Err et son équipe ont traité 688 réclamations

La médiateure Lydie ErrLe chiffre a baissé: entre le 1er octobre 2012 et le 31 décembre 2013, l’ombudsman, la médiateure Lydie Err, a été saisie de 688 réclamations. 507 dossiers ont pu être clôturés la même année. En 2012, le chiffre global de réclamations s'élevait encore à 1.059. C'est ce qui ressort du rapport d'activités annuel que la médiateure a présenté le 16 janvier 2014 à la Commission des pétitions de la Chambre des députés.

La plupart des réclamations instroduites par des en 2013 auprès du bureau de la médiateure, suite à un problème avec une administration publique, traitaient de la sécurité sociale (165 affaires), du domaine de l'immigration (96 affaires) et de la fiscalité (73 affaires). 180 réclamations s'avéraient infondées. Et dans 122 cas, l'équipe de la médiateure a obtenu "correction totale" du problème soulevé par le citoyen. 181 dossiers sont en encore en cours de traitement.

L'ombudsman approche son 10e anniversaire

Mise en place par la loi du 22 août 2003, l'ombudsman a ouvert ses bureaux en mai 2014. Le service fête donc ses dix ans cette année.

L’institution du médiateur a pour rôle d’être à l’écoute et d’aider les particuliers lorsque ceux-ci sont en désaccord avec une décision ou une procédure émanant d’un service public. Il reçoit ainsi les réclamations relatives au fonctionnement des administrations de l’Etat, des communes et des établissements publics relevant de l’Etat et des communes.  

En 2011, le médiateur a été chargé de la surveillance des lieux privatifs de liberté. 2012, la promotion et la protection des droits des personnes à besoins spécifiques ont été ajoutées. Ce service offert au citoyen est une prestation gratuite et a pour objectif de renforcer la confiance des citoyens dans la démocratie et les institutions.

La présentation du bilan de la médiateure Lydie Err peut être visionnée sur le portail vidéo de la Chambre des députés.

(Source: www.ombudsman.lu)

  • Mis à jour le 07-04-2015