Cinéma

Deux coproductions luxembourgeoises nominées aux Oscars 2014!

Ernest & Celestine et Mr. Hublot figurent parmi les heureux élus, révélés le 16 janvier 2014

Le voile a enfin été levé sur la sélection du jury: le Luxembourg est représenté deux fois parmi les nominés à cette 86e édition des Oscars, dont la remise aura lieu le 2 mars 2014. Et pour la première fois, il s'agit de deux films d'animation, catégories traditionnellement difficiles. Ernest & Célestine figure parmi les cinq nominés dans la catégorie "meilleur long métrage d'animation" et Mr. Hublot est nominé, avec quatre autres films, dans la catégorie du "meilleur court métrage d'animation".

Ernest & Celestine

Affiche du film "Ernest et Célestine"Adapté des albums jeunesse de Gabrielle Vincent, Ernest & Celestine raconte les aventures d'un improbable duo composé d'un ours et d'une souris. Les très beaux dessins et la poésie douce de l'intrigue tranchent avec l'animation 3D standardisée. Le long-métrage a été réalisé en grande partie au Luxembourg, à savoir au Studio 352 de Contern. Il a été coproduit par Mélusine Productions.

Le film a d'ailleurs déjà reçu de nombreux prix, dont le prix du meilleur film d’animation de la part de l’Association des critiques de films de Los Angeles, qui a été remis le 8 décembre 2013.
Puis, en mai 2012, "Ernest & Celestine" avait déjà été lauréat de la Mention spéciale SACD (Société des auteurs et compositeurs dramatiques) à la Quinzaine des réalisateurs du Festival de Cannes.  Et en février 2013, le film réalisé par Benjamin Renner, Vincent Patar et Stéphane Aubier, a remporté le prix du meilleur film d'animation lors de la 38e cérémonie des Césars au Théâtre du Châtelet à Paris.

Mr. Hublot

Monsieur Hublot sur son balconLe court-métrage Mr. Hublot produit par Zeilt Productions (Laurent Witz), a quasi entièrement été réalisé au Luxembourg. Les réalisateurs Laurent Witz et Alexandre Espigares ont utilisé l’univers de Stéphane Halleux pour créer ce fascinant personnage (en 2D et 3D) qui vit dans un monde absurde où se côtoient des personnages rapiécés, recousus, en partie mécanique, des véhicules démesurés, un monde où le gigantisme de la mécanique et l’acharnement à la récupération, règnent en maître.

Le Fonds national de soutien à la production audiovisuel "fier"

"Nous nous réjouissons énormément pour les équipes qui ont travaillé sur ces deux films. C'est une belle récompense pour eux, et nous sommes fiers d'avoir pu contribuer au financement de ces projets. Enfin, ces nominations sont une reconnaissance pour tous les acteurs du secteur luxembourgeois de la production audiovisuelle", a indiqué Guy Daleiden, directeur du Fonds national de soutien à la production audiovisuelle, après la révélation des nominations.

Il est à noter que trois coproductions luxembourgeoises ont été nominées aux Oscars. En 2001, Shadow of the Vampire, une coproduction entre le Royaume-Uni, les États-Unis et le Luxembourg, a été nominé dans les catégories "meilleur second rôle masculin" et "meilleur maquillage". Etaient nominés en 2004: Girl with a Pearl Earring, une coproduction de Delux Productions ("meilleure photographie", "meilleurs  décors", "meilleur création de costume") et Twin Sisters, une coproduction entre les Pays-Bas et le Luxembourg ("meilleur film en langue étrangère").

(Source: communiqué du Fonds national de soutien à la production audiovisuelle)

  • Mis à jour le 07-04-2015