Santé

Baromètre Santé AXA : les Luxembourgeois surestimeraient leur état de santé

La perception des Luxembourgeois de leur santé ne correspond pas à la réalité

Selon le récent baromètre Santé AXA, réalisé par TNS Ilres sur ordre de la compagnie d’assurances AXA, les résidents du Luxembourg surestiment leur état de santé. Plusieurs facteurs indiquent en effet que la santé de beaucoup de Luxembourgeois est dans un état peu positif, sans que les personnes concernées le réalisent.

En tout, 810 personnes âgées entre 18 et 65 ans ont été interrogées pour cette étude, afin d’analyser la perception de leur propre santé et la réalité de leur bien-être. En ce qui concerne les méthodes du sondage, les participants ont été interrogés sur leurs conditions de vie.
Il en résulte que 86% des participants considèrent leur santé comme être "très bien" ou "bien". Tenant compte des critères objectifs de l’étude, la réalité est toutefois différente: seulement 30% des sondés profitent d’un bon état de santé. Or, la santé de 8% des sondés est mauvaise, tandis que 49% des concernés ont vu l’état de leur santé comme positif.

Stress: 27% sont concernés

Les indicateurs de forme de ce baromètre se composent comme suit: le poids ("Body-Mass-Index"), les habitudes de sommeil, le degré de dépression et les maladies graves ou chroniques. Le baromètre souligne que la santé des hommes (34%) est moins à risque que celle des femmes (28%), et ce dans toutes les catégories d’âge. D’après les résultats finaux, 44% des femmes ont une santé passable ou mauvaise, alors que ce n'est le cas que pour 35% des hommes.

Par ailleurs, le baromètre montre que presque la moitié des participants pensent qu’ils souffrent d’un niveau de stress élevé dans leur vie quotidienne. Mais en réalité, ils sont 27% à faire face à un niveau de stress élévé. Un résultat préoccupant de cette étude touche à la consommation d’alcool, qui est dangereuse pour la santé de 47% des participants. Chez 19% des personnes concernées, on pourrait parler même d’une addiction.

Enfin, il s'avère que la majorité des participants se préoccupent de leur santé et qu'il sont bien informés des moyens pour rester en bonne forme. Or, ils n’arrivent pas à les réaliser leurs bonnes intentions.

  • Mis à jour le 07-04-2015