Etude

Le Luxembourg fait bonne figure dans un rapport de Standard & Poor's

Le secteur bancaire du pays se classe en tête du palmarès dans l'analyse BICRA (Banking Industry Country Risk Assessment)

Le système bancaire luxembourgeois compte parmi ceux qui sont le moins exposés à des risques au monde. C'est ce qui ressort du rapport "Banking Industry Risk Assessment" (BICRA) que l'agence de notation Standard & Poor's a récemment publié. Explications: le pays profite d'un faible endettement public et d'un système politique stable. Mais l'agence émet également quelques critiques.

La Suisse et sa place financière sont les seuls à figurer dans le groupe 1 de l'analyse BICRA, c'est-à-dire le groupe des places financières les plus sûres. L'étude en question compare 83 pays du monde en entier, les catégories (groupes) allant de 1 à 10 (du plus sûr au moins sûr). Le Luxembourg et sa place financière figurent dans le groupe 2. Les explications sont évidentes, selon Standard and Poor's: le Luxembourg dispose d'une solide richesse économique, d'un faible endettement public et d'une stabilité politique forte. De plus, sa croissance économique se poursuivrait: Standard and Poor's prédit une hausse moyenne du PIB de 2% entre 2013 et 2016.

Or, l'agence de notation met également en garde le Luxembourg devant un certain nombre de difficultés apparentes. Ainsi, S&P relève que, comparé aux autres pays européens, le taux d'endettement du secteur privé est assez élevé au Luxembourg. S'y ajouterait une vulnérabilité à des "risques réglementaires", étant donné que le poids de la place financière dans l'économie nationale est assez élevé. Enfin, l'agence de notation relève deux autres risques: introduction de l'échange automatique d'informations en 2015 et la réforme de la TVA sur le commerce électronique, qui aura, selon toutes les prévisions, un impact considérable sur le budget de l'Etat.

  • Mis à jour le 07-04-2015