Etude

L'offre culturelle et son public

Selon une étude du CEPS / Instead, réalisée en 2009, la participation culturelle reste très liée à la position sociale des individus

Aller au théâtre ou au musée est aussi une question de position socialeAu cours de l'année 2009, la moitié de la population du Luxembourg a visité au moins un musée. 68% se sont en plus rendus à un spectacle. Or, quelle est la composition de ce public amateur d’activités culturelles? L'enquête La participation culturelle. Musées et spectacles en 2009 commanditée par le ministère de la Culture et réalisée par le CEPS / Instead livre des réponses.

Pour commencer, une chose ressort clairement de cette étude: la participation culturelle, c’est-à-dire le fait de visiter des musées, d'aller voir des concerts ou des pièces de théâtre est "largement lié à la position sociale des individus, à leur niveau d'instruction, leur profession et leur revenu" Autrement dit, les personnes exerçant une profession supérieure ou qui disposent d'un salaire élevé ont plus tendance à profiter de l’offre culturelle existante que les personnes qui se situent en bas de l’échelle sociale.

Les prix ne sont pas jugés trop élevés

En effet, en 2009, un quart de la population n'a visité aucun musée ni de spectacle. Et les concernés ont expliqué aux chercheurs du CEPS (Centre d'Etudes de Populations, de Pauvreté et de Politiques socio-économiques) que cette réalité n'est pas liée à des prix éventuellement trop élevés ou une appréciation négative de l'offre culturelle en place. En effet, s'ils ne vont pas voir des expositions, des pièces de théâtre, des concerts ou des opéras, c’est surtout parce qu’ils n’ont pas l'habitude de le faire.

Selon l’auteure de l'étude, ce constat confirme la théorie du sociologue français Pierre Bourdieu, qui relève notamment que les individus appartenant aux classes sociales les plus favorisées, soit ceux les mieux intégrés socialement, fréquentent largement les équipements culturels, alors qu’à l’inverse, ceux en bas de l'échelle sociale restent en retrait de cette forme de participation culturelle.

(Source: communiqué de presse du CEPS / Instead et du ministère de la Culture)

  • Mis à jour le 07-04-2015