Population

Les principaux résultats du recensement 2011 compilés

Le Statec et l'Université du Luxembourg ont sorti l'ouvrage "La société luxembourgeoise dans le miroir du recensement de la population"

Des résultats du recensement 2011 viennent d'être compilésEn février 2011, le Statec et l'Université du Luxembourg ont réalisé un recensement général de la population, des logements et des bâtiments du Luxembourg. Logement, immigration, composition des ménages, répartition des âges: entre juillet 2012 et 2013 les premiers résultats ont été publiés à un rythme régulier. Ces résultats viennent d'être rassemblés, de manière plus complète, dans un ouvrage qui met donc en lumière de nombreux aspects de la société luxembourgeoise.

Le recensement de 2011, était le 36e depuis que le Luxembourg est devenu un Etat indépendant en 1839. Or, entre les recensements de 1839 et de 2011, la population du Luxembourg a presque triplé en passant de 175.223 à 512.353 personnes. En effet, la population connaît une hausse contamment élevée: de 2001-2011, la elle a même augmenté de 1,5% annuellement, ce qui est l’un des taux de croissance les plus forts de l'histoire du pays.

Sur l'ensemble de la population du Luxembourg,  43% sont de nationalité étrangère, 59,8% sont nés au Luxembourg et 61,2% sont issus de l'immigration. Or, 70,5% de la population utilise la langue luxembourgeoise au travail, à l'école ou à la maison. La langue française arrive en deuxième position avec 55,7%, suivie par la langue allemande avec 30,6%. En moyenne, 2,2 langues différentes sont parlées par les habitants du pays.

Toujours dans le domaine de la composition de la population, il est à relever qu'à Luxembourg-Ville, des personnes de 155 nationalités différentes vivent ensemble. Ce chiffre s'élevait encore à 117 en 2001.

48% des ménages composés de couples avec enfants

208.565 ménages privés ont été dénombrés au Luxembourg au 1er février 2011. Près de la moitié de ces ménages (48,1%) étaient composés de couples avec enfants, tandis que 13,8% étaient des ménages de personnes vivant seules et que 8,3% de ménages de parents isolés ont été comptés, dont 7% de mères isolées. En ce qui concerne la nationalité des ménages, le recensement a montré que 52,8% des 208.565 ménages comptés en 2011 étaient des ménages étrangers contre 44,4% de ménages luxembourgeois.

L’ensemble de ces ménages ont occupé 130.091 immeubles habités au 1er février 2011. Parmi eux, 69% sont des ménages propriétaires, contre 28,3% ménages locataires et 2,7% ménages logés à titre gratuit. La surface moyenne de logement par ménage s’élève à 129.9 m2. 98% des ménages profitent du chauffage central et, enfin, un ménage luxembourgeois dispose en moyenne de 1,26 voiture.

En tout, La société luxembourgeoise dans le miroir du recensement de la population livre toute une ribambelle de tableaux, graphiques et analyses sur près de 300 pages. Parmi ses auteurs on retrouve entre autres Serge Allegrezza (directeur du Statec), Fernand Fehlen (enseignant-chercheur à l’Université du Luxembourg), Paul Zahlen (chef de la division des statistiques sociales du Statec) ou encore Dieter Ferring (directeur de l’unité Inside à l’Université du Luxembourg). L’ouvrage réalisé par le Statec et l’Université du Luxembourg vient de sortir chez les éditions Saint-Paul. Il est disponible en librairie au prix de 38 euros.

Des analyses scientifiques plus détaillées sur certains thèmes sont en préparation et seront publiées par  le Statec et l'Université du Luxembourg au cours des années 2014 et 2015.

  • Mis à jour le 07-04-2015