Etude

La distribution socio-fiscale dans le point de mire

Le Statec confirme dans une étude le caractère redistributif du système socio-fiscal luxembourgeois
La déclaration d'impôt sur le revenu 2013Dans une nouvelle publication, le Statec (Institut national de la statistique et des études économiques) aborde la question centrale de la fiscalité et des transferts sociaux au Luxembourg,  en examinant l'impact de ces mesures sur les inégalités de revenus entre les ménages.

En effet, en prélevant davantage sur les ménages aisés pour le rediriger vers les ménages modestes sous forme de prestations sociales, la fiscalité devrait permettre de corriger une partie des inégalités de revenus entre les ménages. Pour le vérifier précisément, le Statec a fait la balance entre, d’un côté, la contribution des ménages via l’impôt (direct et indirect) et les cotisations sociales et, de l’autre, ce que les ménages perçoivent en retour en termes de prestations sociales.

Les résultats de cette étude montrent que le système socio-fiscal luxembourgeois est
redistributif, au sens où les 40% des ménages les plus aisés contribuent au revenu des 60% restants, que toutes les catégories de revenu sont grevées par les prélèvements obligatoires et que la TVA est un impôt régressif.

(Source: Regards 04 sur la distribution socio-fiscale au Luxembourg, Statec, 2014)
  • Mis à jour le 07-04-2015