Coopération et action humanitaire

Trois ans de conflit en Syrie: la réponse humanitaire du Luxembourg

Le pays le plus généreux en matière d'aide publique au développement (APD), a également déployé des moyens pour les Syriens.

S.A.R la Grand-Duchesse entourée d'enfants syriensLa date du 15 mars a marqué le troisième anniversaire de la guerre qui fait rage en Syrie. La crise syrienne constitue la pire catastrophe humanitaire du 21e siècle. Près de la moitié de la population s'est vu contrainte de quitter son domicile pour échapper aux affrontements. Plus de 9 millions de personnes nécessitent une assistance humanitaire d’urgence. Le Luxembourg n'est pas resté les bras croisés devant cette tragédie.   

La réponse humanitaire luxembourgeoise à la crise syrienne a en effet été triple.

Après avoir alloué une aide humanitaire de 2 millions d'euros en 2012 et de 5,6 millions d'euros en 2013, le gouvernement luxembourgeois a formulé une promesse de don de 5 millions d'euros supplémentaires à la conférence des donateurs à Koweït en janvier 2014.

Ces fonds soutiennent les interventions humanitaires des agences de l'ONU (UNHCR, Programme alimentaire mondial, UNICEF, Bureau pour la coordination des affaires humanitaires, Fonds d’urgence pour la Syrie), d’ONG luxembourgeoises (Fondation Caritas Luxembourg, Handicap International Luxembourg, Care in Luxemburg, SOS Villages d'Enfants Monde) et du Mouvement de la Croix-Rouge (CICR, FICR, Croix-Rouge luxembourgeoise).

De l'aide pour les réfugiés en Turquie

Il est également à rappeler que le Luxembourg soutient le gouvernement turc dans ses efforts d'accueil de réfugiés syriens. À l’occasion de la visite d'État en Turquie en novembre 2013, S.A.R. la Grande-Duchesse et Jean Asselborn, Vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères ont ainsi visité le camp de réfugiés Nizip 2. Et en fin de visite, il a été annoncé que le Luxembourg a décidé d'aider davantage par le biais de deux contributions:

• une contribution de 250.000 euros versée à l’Unicef pour financer la construction d’une école dans la ville de Nizip. Cette école pourra accueillir quelque mille élèves;

• une contribution de 250.000 euros versée au Programme alimentaire mondial (PAM/WFP) pour son programme d’assistance alimentaire sur base de cartes électroniques conjointement mis en œuvre avec le Croissant-Rouge de Turquie. Ce système de cartes électroniques permet aux familles syriennes de faire leurs propres courses parmi une large variété de denrées alimentaires et de préparer eux-mêmes des repas selon leurs habitudes et coutumes.

A noter aussi que le Luxembourg se situe à 1re place mondiale des pays les plus actifs dans le domaine de la coopération et de l'action humaine, octroyant 1% de son RNB à la coopération.

(Source: communiqué de presse du ministère des Affaires étrangères et européennes, Direction de la coopération au développement)

  • Mis à jour le 07-04-2015