Population

Intégration validée pour 60 résidents étrangers

La ministre de la Famille et de l'Intégration et le président de la Chambre des députés ont remis les premiers contrats d'accueil et d'intégration

La remise des CAI a eu lieu à la Chambre des députésIls ont suivi des cours de langues ainsi qu'une formation civique et une journée d'orientation. Le but: mieux connaître le Luxembourg, comprendre le fonctionnement de ses institutions, apprendre une ou plusieurs langues officielles. Le 5 mai 2014, 60 résidents étrangers se sont vus remettre leurs certificats de fin de contrat d’accueil et d’intégration (CAI).

Le CAI a été créé par la loi du 16 décembre 2008 sur l'accueil et l'intégration des étrangers au Grand-Duché de Luxembourg, dans le but de favoriser l'intégration des non-Luxembourgeois.
Tout résident étranger (ressortissant de l'Union européenne ou d'un pays tiers) âgé de plus de 16 ans, légalement installé au Luxembourg et désirant s'y maintenir de façon durable, peut signer un tel contrat, qui lui donne donc notamment droit à une séance d'information et d'orientation, une formation linguistique à tarif réduit, de même qu'à une formation d'instruction civique et une journée d'orientation gratuite.

Près de 2.500 signataires

Depuis son lancement en date du 3 octobre 2011, près de 2.450 personnes de plus de 100 nationalités différentes ont signé le contrat d'accueil et d'intégration. Les personnes ayant reçu le certificat le 5 mai se trouvent parmi les premières personnes à avoir terminé le CAI.

Lors de la remise, le ministre de la Famille et de l'Intégration a remercié les nombreux partenaires et notamment le Service de la formation des adultes du ministère de l’Education nationale, de l'Enfance et de la Jeunesse, pour son aide dans l’organisation et le financement des cours de langues et des cours d'instruction civique.  

Elle a également insisté sur le caractère réciprocité de l'intégration, tel qu'il figure dans la loi sur l'accueil et l'intégration des étrangers: "le processus d’intégration ne peut se faire que s’il y a la volonté et l’engagement du côté de l’étranger comme du côté de la société qui l’accueille".
"La Chambre des députés est le bon endroit pour vous remettre ces diplômes, car vous avez fait l’effort de mieux connaître le pays et ses institutions", a souligné de son côté le président de la Chambre des députés, à la même occasion.

Pour obtenir plus d'informations concernant le CAI, adressez-vous à l'OLAI (Office luxembourgeois de l'accueil et d'intégration).

(Source: communiqué de presse du ministère de la Famille, de l'Intégration et à la Grande Région et de la Chambre des députés ; www.chd.lu)

  • Mis à jour le 03-12-2015