Emploi et travail

La Garantie pour la jeunesse officiellement lancée au Grand-Duché

Elle vise les jeunes de 16 à 25 ans ayant quitté l'école ou perdu leur emploi
La Garantie pour la jeunesse officiellement lancée au Grand-DuchéLe ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Economie sociale et solidaire, Nicolas Schmit, et le ministre de l’Education nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse, Claude Meisch, ont présenté le 26 juin 2014 le plan de mise en place de la Garantie pour la jeunesse au Luxembourg.

La Garantie pour la jeunesse vise à ce que les jeunes âgés de moins de 25 ans ne restent pas plus de quatre mois sans avoir accès à une offre d’emploi, un complément de formation, un apprentissage ou un stage.

La coordination générale de la mise en œuvre est assurée par le ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Economie sociale et solidaire, en étroite collaboration avec le ministère de l’Education nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse.

La Garantie pour la jeunesse tiendra compte du profil et de la situation personnelle du jeune. Ainsi, un accompagnement individuel sera proposé à chaque jeune tout au long de son parcours vers la vie active. Ce parcours se fera selon trois trajectoires différentes, en fonction du profil du jeune et de ses intentions:
  • La trajectoire axée sur l’emploi: l’Agence pour le développement de l’emploi propose de définir et de réaliser, ensemble avec le jeune, les étapes et les aides/formations qui permettent d’amener le jeune vers un emploi stable.
  • La trajectoire axée sur l’école: l’Action locale pour jeunes du Service de la formation professionnelle accompagne le jeune qui envisage un retour à l’école, suite à un décrochage scolaire.
  • La trajectoire axée sur l’activation: le Service national de la jeunesse se concentre sur les jeunes qui ne savent pas vraiment quel sens donner à leur vie, et tout particulièrement sur les jeunes NEET (not in employment, education or training). Ensemble, ils définiront un parcours, en plusieurs étapes, vers le monde du travail.
Alors que les acteurs publics s’engagent à offrir un encadrement de qualité, le jeune devra de son côté respecter les engagements qui sont pris en début de parcours d’encadrement. Cet engagement mutuel sera officialisé par la signature d’une convention de collaboration entre le jeune et une des institutions responsables, et la garantie de prise en charge se fera endéans les quatre mois suivant l’inscription formelle à la Garantie pour la jeunesse.

La Garantie pour la jeunesse sera progressivement mise en place pour qu’à moyen terme, tout jeune entre 16 et 24 ans résidant au Luxembourg puisse bénéficier de cette initiative.

Le concept de la Garantie pour la jeunesse n’est pas rigide, il peut évoluer suite aux expériences faites avec les jeunes. La mise en œuvre de cette initiative sera évaluée et le dispositif sera adapté en fonction.

(Source: Communiqué du ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Economie sociale et solidaire et le ministère de l’Education nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse)
  • Mis à jour le 06-05-2015