Arts plastiques

Su-Mei Tse à la Villa Médicis

L'artiste luxembourgeoise sera en résidence à la prestigieuse Académie de France à Rome

C'est un succès de taille pour cette jeune Luxembourgeoise qui est déjà loin d'être une inconnue dans le monde de l'art contemporain: dans son arrêté du 19 mai 2014, l'Académie de France à Rome a choisi Su-Mei Tse comme "pensionnaire" dans le domaine des arts plastiques, et ce, pour la durée d'un an, à compter du 1er septembre prochain. Félicitations!

Si les arts visuels luxembourgeois sont reconnus à un niveau international, c'est aussi grâce à Su-Mei Tse. Née en 1973, elle s'est vu attribuer Lion d'or pour le meilleur pavillon à la Biennale de Venise en 2003, à ses trente ans donc. En 2002, elle a reçu le Prix d'art Robert Schuman, l'Edward Steichen Award a suivi en 2005.

530 dossiers introduits

A ces distinctions renommées s'ajoute désormais une sorte de sacre: la sélection en tant que pensionnaire à l'illustre l'Académie de France à Rome dans le domaine des arts plastiques. En tout, 530 candidats s'étaient présentés. Avec Su-Mei Tse, deux autres représentants des arts plastiques ont été choisis: Joséphine Halvorson et Assan Smati (qui a exposé à la galerie Bernand Ceysson à Luxembourg à plusieurs reprises).

Les autres "pensionnaires" sélectionnés œuvrent dans les domaines de l'architecture, de la composition musicale, le design et les métiers d'art, l'histoire et la théorie des arts, la littérature, la photographie (le choix est d’ailleurs tombé sur Raphaël Dallaporta qui a exposé ses œuvres au CNA en 2012), la scénographie, la mise en scène et la chorégraphie, l'écriture de scénario ainsi que la restauration des œuvres d'art et monuments.

Su-Mei Tse est la fille d'un père chinois et d'une mère anglaise. Elle a fait ses études Beaux-Arts de Paris.

(Article rédigé par l'équipe rédactionnelle du portail luxembourg.lu)

  • Mis à jour le 26-06-2015