Coopération et action humanitaire

Ebola: le Luxembourg augmente son aide

Champion de l'aide humanitaire, le Luxembourg intervient de manière renforcée dans le contexte de l'épidémie Ebola

1.711 cas ont été reportés depuis mars 2014L'Organisation mondiale de la santé (OMS) appelle à la mobilisation mondiale contre l'épidémie d'Ebola s'étendant dans certains pays d'Afrique de l’Ouest. Cette épidémie de fièvre hémorragique est la plus grave connue en ce qui concerne le virus Ebola. Le Luxembourg répond avec un effort humanitaire supplémentaire.

Selon les chiffres de l'OMS, depuis mars 2014, 1.711 cas de cette maladie ont été reportés (1,070 cas confirmés, 436 cas probables et 205 cas suspects) dont 932 décès (bilan de l’OMS du 4 août 2014). Les pays touchés sont la Guinée, le Libéria, la Sierra Leone et, plus récemment, le Nigéria. La tendance de l'épidémie dans ces quatre pays reste instable et l'OMS s'attend encore à une hausse des cas. Le problème majeur qui se pose dans la région est le manque de personnel médical sur le terrain et les trop faibles capacités des systèmes de santé à diagnostiquer, traiter et isoler les personnes infectées.  

200.000 euros de contribution

Face à cette situation et suite à la déclaration de l’état d’alerte international, la Direction de la coopération au développement et de l'action humanitaire du ministère des Affaires étrangères et européennes a décidé de faire une contribution additionnelle de 100.000 euros pour soutenir les efforts de l'OMS dans sa lutte contre la propagation de la maladie à virus Ebola.

En mai dernier, le MAEE a déjà soutenu les efforts de Médecins sans frontières (MSF) dans sa lutte contre l’épidémie par une contribution de 100.000 euros. L'effort humanitaire total du Luxembourg en réponse à l’épidémie se chiffre donc actuellement à 200.000 euros. En plus de ces contributions, le partenariat entre le MAEE et le Laboratoire d'immunologie du CRP-Santé soutient aussi, entre autres, la réponse au virus dans les pays partenaires.

L'OMS est l'agence de coordination mondiale dans la réponse à l'épidémie d'Ebola. Le programme régional d’une durée préliminaire de 6 mois est mis en œuvre en Guinée, en Sierra Leone et au Libéria ainsi que dans tous les pays voisins à risque. L’objectif du projet consiste à enrayer la transmission du virus dans les pays concernés par la mise en place de mesures de contrôle efficaces et à prévenir sa propagation dans les pays voisins en renforçant les mesures de préparation aux épidémies.

(Source: communiqué de presse de la Direction de la coopération au développement et de l'action humanitaire)

  • Mis à jour le 21-10-2015