Mobilité

Le 5 septembre 1964, le dernier tram entre au dépôt

Dès 2017, son successeur prendra le relais

Le 5 septembre 1964 - ultime course du dernier tramLe 5 septembre 1964, le dernier tram des T.V.L. (Tramways de la Ville de Luxembourg – qui se rappelle encore de cet acronyme?), fréquente la ligne Luxembourg-Beggen, pour ensuite regagner son dépôt et ne plus en sortir. Les tramways dans la ville de Luxembourg, qui sont alors remplacés par des bus, jugés plus flexibles et plus effectifs. Ainsi se termine une ère ayant commencé en 1875 avec l'ouverture d’une ligne de 10 kilomètres, desservie par un tram à chevaux.

L'histoire des chemins de fer du Luxembourg est une histoire pleine de particularités, liées parfois à l'identité nationale même, comme l'illustre la chanson patriotique "Feierwôn" (litt.: char de feu).

Une tradition terminée par l’automobile

Jusque dans les années 1950, trains vicinaux et tramways électriques fréquentent la ville de Luxembourg, passant par ses étroites ruelles et grands boulevards régulièrement. Mais face à une mobilité individuelle toujours plus importante, due en majeure partie à une croissance économique importante, la clientèle des trains vicinaux diminue, et la dernière ligne ferroviaire vicinale circulant entre Luxembourg et Echternach, le surnommé "Charly", cesse son traffic en 1954.

Les Tramways intercommunaux du canton d'Esch cessent leur activité en 1956, et le 5 septembre 1964, c’est le dernier tour d’une motrice des T.V.L.

Vers une renaissance du tram

La renaissance du tram est envisagée depuis 1991 – mais dont la mise en chantier n’a été entérinée que le 4 juin 2014 avec le vote du projet de loi 6626 sur la construction d’une ligne de tramway à Luxembourg entre la Gare centrale et le Circuit de la Foire internationale au Kirchberg. Désormais, la planification du tram entre dans l’équation pour tous les grands projets d’infrastructure à Luxembourg-Ville.

Ainsi, les grands projets de réaménagement du Kirchberg prennent en considération le passage de la ligne de tram, et l'aménagement d'un nouvel arrêt des chemins de fer près du Kirchberg ira de pair avec la construction d'un arrêt de tram correspondant sur le plateau.

Selon le plan élaboré, le premier tronçon Luxexpo-Pont Grande-Duchesse Charlotte devrait être opérationnel en 2017, et les autres parties du tronçon devraient suivre.

Or, les motrices et wagons de l'ancien tram, eux, peuvent être visités au "Tramsmusée".

(Article rédigé par l'équipe rédactionnelle du portail luxembourg.lu)

  • Mis à jour le 06-05-2015