Histoire

Il y a 70 ans, les premiers GI entraient au Luxembourg

Après plus de 4 ans d’occupation nazie, le moment de la libération était venu

Des soldats américains dans la Ville de Luxembourg, avenue de la Liberté, le 9 octobre 1944Dans la tourmente des premiers jours de ce mois de septembre 1944, anticipation et terreur se mêlent devant la possibilité que le front qui se rapproche, balaie les restes de l’occupant et apporte enfin la liberté si convoitée depuis le jour fatal du 10 mai 1940. Depuis Londres, la Grande-Duchesse avait lancé des appels réguliers aux Luxembourgeois de ne pas perdre leur espoir d’être délivré un jour du joug nazi, et son retour semble à portée de main finalement.

Les derniers calvaires du Luxembourg

Mais la terreur s’installa une dernière fois le 2 septembre 1944: à Dudelange, ville dans le Sud du pays, l’entrée des troupes américaines était annoncée pour le matin. Une information erronée, comme les citoyens ont dû réaliser dans leur horreur, puisque dans la ville, où le drapeau luxembourgeois flottait pour accueillir les libérateurs, et où résistants, miliciens, déserteurs et prisonniers cachés étaient sortis pour fêter leur arrivée, entra une unité de la Waffen-SS. Des coups de fusil terminent les festivités: 6 personnes sont laissés mort dans les rues, 4 autres déportés à ne jamais retourner.

Le 9 septembre 1944 enfin, les premières unités américaines passent la frontière luxembourgeoise à Pétange. Y tombe le premier soldat américain sur le sol luxembourgeois, Hyman Josefson. Ils sont issus de la 5e division blindée américaine et avancent jusqu’à Bertrange où l’arrière-garde allemande leur livre un combat près du château de Grevels, qui tombera proie aux flammes.

Le lendemain, le dimanche 10 septembre 1944, les Américains entrent victorieux à Luxembourg-Ville et sont accueillis par la foule, sous des cris de joie. Le prince Félix, mari de la Grande-Duchesse Charlotte, les avait rejoint et fut acclamé par la population, ensemble avec le général américain Oliver, sur le balcon du Cercle municipal.

Les libérateurs ne seront jamains oubliés!

Le 10 septembre 1944 entrera dans les annales comme jour de libération du Luxembourg, même si la bataille des Ardennes pendant l’hiver 1944-1945 fera retomber nombre de villages sous occupation allemande. Cependant, la capitale resta libre: le 23 septembre 1944 le gouvernement retourne de l’exile à Londres, et le 14 avril 1945 la nation accueille la Grande-Duchesse de nouveau dans son pays.

En 2014, c’est le 70e anniversaire de cette libération qui, pour les Luxembourgeois, reste un des symboles de l’indépendance du pays. Pour commémorer l’événement, la commune de Pétange a organisé une "Semaine de la Reconnaissance", qui a lieu du 6 au 14 septembre 2014. Dans ce cadre, le Grand-Duc Henri participera à une cérémonie commémorative organisée le 9 septembre à Pétange, suivie d’une fête populaire avec concert.

Le 10 septembre, une gerbe sera déposée au monument du Souvenir (place de la Constitution) à Luxembourg-Ville en présence des associations du souvenir, suivi d’un concert-apéro de la Musique militaire luxembourgeoise sur la place d’Armes.

(Article rédigé par l'équipe rédactionnelle du portail luxembourg.lu)

  • Mis à jour le 06-05-2015