Symboles nationaux

Hymne national: un monument pour ses 150 ans

La "Heemechtshand" a été inauguré le 20 septembre 2014 à Ettelbruck

La "Heemechtshand", installée au centre d'EttelbruckC'est à Ettelbruck, ville située aux portes des Ardennes, que l'hymne national luxembourgeois a été interprété pour la première fois, le 5 juin 1864. Ce poème luxembourgeois de Michel Lentz, mis en musique par Jean-Antoine Zinnen, a alors été présenté au public par 550 chanteurs. Cette année, la ville d'Ettelbruck fête cet anniversaire. Un monument a été dévoilé le 20 septembre.

L'hymne national luxembourgeois est constitué par la première et la dernière strophes du chant "Ons Heemecht" (Notre patrie), datant de 1859, cinq ans avant sa première interprétation. Il est censé exprimer toute la joie du pays d'être parvenu à trouver son indépendance, dans la quiétude et la prospérité.

Une ville en fête

Alors qu'une première partie des festivités autour des 150 ans de l'hymne s'est déroulée le 5 juin 2014, avec notamment la participation de plusieurs centaines d'élèves d'Ettelbruck, la ville des Ardennes s'est réunie une nouvelle fois le samedi 20 septembre. Cette fois-ci, un monument a été inauguré: la Heemechtshand (main de la patrie), une main en bronze de 3,30 mètres de haut et recouverte de 550 bouches chantantes – des empreintes des bouches d'habitants d'Ettelbruck.

L'oeuvre de l'artiste luxembourgeoise aux origines belges Aline Bouvy a été installée au centre d'Ettelbruck en présence du Grand-Duc Henri, du Premier ministre Xavier Bettel et de plusieurs personnalités locales.

Une séance académique a eu lieu dans la foulée, suivie d'une fête populaire.

(Article rédigé par l'équipe rédactionnelle du portail luxembourg.lu)

  • Mis à jour le 20-10-2015