Arts plastiques

Le langage des rêves en voie d’être filmé au Mudam

Sylvie Blocher et Donnato Rotunno se sont installés au grand hall du musée jusqu’au 30 novembre

Quittez la réalité terrestre et rêvez-vous en l'air!Investissant le Grand Hall du musée et l’ensemble des espaces du rez-de-jardin, l’exposition monographique "S’inventer autrement" s’articule autour d’un projet ambitieux : pendant les premières semaines de l’exposition, le Grand Hall du musée est transformé en un studio de tournage au sein duquel les visiteurs qui le souhaitent peuvent quitter le sol pendant quelques minutes afin de "repenser le monde". Alimentant une installation vidéo projetée sur quatre écrans, les images produites sont également le point de départ d’un film coréalisé par Sylvie Blocher et le réalisateur luxembourgeois Donato Rotunno.

Décollez au Mudam

Ce sera l’élément central de l’exposition vaste: deux tours se dressent dans le hall du Musée d’art moderne Grand-Duc Jean (Mudam), et entre ces tours, des câbles sont tendues – l’installation pour l’œuvre "Dreams Have a Language" Celui qui s’inscrit au préalable et se présente avec son idée pour changer le monde, pourra l’articuler, pendu aux câbles, flottant des les airs et détachés pour quelques moments de la terre, face à une caméra qui l’enregistre.

L’humain ainsi suspendu et libéré des contraintes terrestres, pourra articuler ses idées, ses rêves qu’il verrait bien réalisé pour un monde meilleur.

Les images ainsi recueillies feront part d’un film qui sera publié en 2015, mais en attendant, des extraits, montés de jour en jour, seront retransmises sur des installations vidéo.

Une exposition de grande envergure!

Il ne s’agit là que d’une partie de l’exposition de l’artiste Sylvie Blocher au Mudam. Les autres œuvres comprennent des dessins réalisés pour le quotidien français La Libération, ainsi que des installations vidéo inédites de l’artiste.

L'exposition ne se limite cependant pas non plus à un lieu: parallèlement aux installations au Mudam, la galerie Nosbaum Reding montre aussi des œuvres dans ses locaux, rue Wiltheim à Luxembourg-Ville.

La définition de l’humain, voilà le point focal de l’art de Sylvie Blocher, qui utilise l’être humain comme sujet de ses installations, mais aussi comme matière première. Les visiteurs vont ainsi être confrontés en permanence à des corps humains qui nous font réfléchir sur notre condition humaine, ce qui fait de nous un être sentient.

(Source : dreams.lu et mudam.lu)

  • Mis à jour le 06-05-2015