Qualité de vie

La violence en chiffres

Relativement peu de citoyens ont été victimes d'une agression entre 2008 et 2013

La majorité des résidents se sent en sécuritéDans une enquête sur la sécurité réalisée courant 2013, le Statec et l’Université du Luxembourg/INSIDE (Integrative Research Unit on Social and Individual Development) s'est aussi intéressé au nombre de personnes qui ont été victimes de violences au moins une fois dans leur vie.

Au total, 3 025 résidants ont été interrogés sur divers délits violents éventuellement subis. Il en ressort que 17% des personnes interviewées ont été harcelées au cours des 5 années précédant l’enquête (harcèlement moral / menaces / brimades), 4% ont été victimes de vols avec violence, 9% ont subi des violences physiques et 4% ont été victimes de violence sexuelle.

Globalement, les jeunes résidants étaient plus exposés que les moins jeunes. Les hommes ont été deux fois plus souvent victimes de vols avec violence que les femmes alors que ces dernières ont beaucoup plus fréquemment vécu des agressions sexuelles. Les victimes de violence sexuelle ont également subi plus fréquemment de la violence physique.

33% des victimes connaissaient leur agresseur de nom

La classe d’âges des 25 – 34 ans se dit la moins inquiète par des atteintes physiques, même si elle est la plus concernée. Les hommes les appréhendent également moins que les femmes alors qu’ils en sont presque aussi souvent victimes.

Parmi les personnes ayant subi de la violence physique entre 2008 et 2012, 38% en ont été
victimes à plusieurs reprises. La plupart des agressions ont eu lieu au Grand-Duché (86%) et l’agresseur a le plus souvent agi seul (70%). 33% des victimes connaissaient leurs agresseurs de nom et dans 26% de ces cas il s’agissait de l’exconjoint.

(Source: Communiqué de presse du Statec)

  • Mis à jour le 06-05-2015