Histoire

Il y a 70 ans, les Allemands semaient la terreur

La bataille des Ardennes ravageait le nord du Luxembourg et les Ardennes belges du 16 décembre 1944 au 21 janvier 1945

Char américain "Sherman" sur une route enneigée lors de la bataille des Ardennes.La bataille des Ardennes pour les Français et Belges, la "Rundstedt Offensive" pour les Allemands, et la "Battle of the Bulge" (bataille du saillant) pour les Américains – tel est le nom d’une des batailles des plus dures de la Deuxième Guerre mondiale, qui eut lieu en décembre 1944 et janvier 1945 dans le nord du Luxembourg et dans les Ardennes belges. Dans un des hivers les plus durs du siècle, les troupes américaines mal équipées contre le froid furent surpris par une offensive générale allemande, menée par des troupes expérimentés venant du front de l’Est.

Le dernier sursaut du Reich allemand

Le 16 décembre 1944 s’annonça calme pour les soldats américains en poste au front à travers les Ardennes. En parti dû au mauvais temps, le front s’était stabilisé et avait été calme récemment. Le bombardement allemand, qui est déclenché à 5h30, attrape les GI au dépourvu, et l’avance générale allemande une demi-heure plus tard, sous la couverture de la nuit, balaye les avant-postes américains, infiltre le front et atteint les premiers quartiers généraux des unités américaines, ayant rencontrée peu de résistance.

Le front est brisé, les soldats américains renflouent en nombre vers l’Ouest, et il semble que les Allemands pourront repousser les alliés. Ce qui suit sont des combats acharnés autour de chaque forêt, de chaque village et de chaque carrefour, un combat qui coûtera la vie à des dizaines de milliers de jeunes soldats et civils et qui martyrisera toute une région.

Au Luxembourg, où on avait déjà fêté l’arrivée des troupes alliées, la terreur est à nouveau semée. Surtout dans le nord du pays l’avance allemande fait des dégâts majeurs et déplace la population civile.

L’offensive allemande échoue définitivement en janvier 1945. Les réserves allemandes sont épuisées, l’aviation détruite et les chars à court de carburant. Le dernier sursaut allemand en Europe occidentale a eu lieu. Désormais, les troupes alliées avanceront à travers le territoire allemand en direction de Berlin. Le bilan de la bataille est cependant lourd. Bastogne et St Vith sont quasiment détruits ; Echternach, Clervaux et Wiltz au Luxembourg, et Malmédy et Stavelot en Belgique – pour ne nommer que ces villes – ont souffert sous les combats qui ont ravagé les rues.

Des commémorations sous le signe de la réconciliation

Le 14 décember 2014, Clervaux revivra les jours sombres du décembre 2014Le dimanche 14 décembre, le début de la bataille des Ardennes sera commémoré à Clervaux, ville qui fût assiégée par les troupes allemandes dès le début de l'offensive. Dans ce cadre, un événement d'histoire vivante plonge le cœur de la ville dans l'atmosphère régnante en décembre 1944. Pour donner un visage aux combats atroces, le château de Clervaux est hôte de l'exposition "Shots of War" du photographe américain Tony Vaccaro, qui participa à la bataille en tant que soldat. L'exposition sera ouverte jusqu'au 10 mai 2015.

Le lundi 15 décembre a lieu le "Concert Patton" à l' "Atelier", sous l'égide de Helen Patton, la petite-fille du célèbre general américain George S. Patton. Le concert verra des artistes internationaux interpréter des titres de Jimi Hendrix, U2 et James Brown, dans un esprit de "liberation et récoinciliation pour toutes les generations".

Le 16 décembre ont lieu deux cérémonies de commémoration pour le 70e anniversaire du début de la bataille des Ardennes.

  • Ainsi, une cérémonie nationale au cimetière militaire américain à Hamm a lieu en présence de S.A.R. le Grand-Duc Henri, du Premier ministre Xavier Bettel, du président de la Chambre des députés Mars Di Bartolomeo, et surtout des vétérans des combats ayant eu lieu au Luxembourg. Les vétérans déposent ensemble, 70 ans après s'avoir opposé pendant les combats, des roses en hommage aux soldats morts au cours de ces semaines fatales.
  • Une cérémonie commémorative régionale a lieu le même jour à 14h30 au monument National Liberation Memorial au carrefour Schumanns Eck à Wiltz, avec le depot de fleurs au monument. Les 18 et 19 décembre 1944 des combats acharnés avaient lieu autour de ce carrefour stratégique, quand des troupes américaines en voie vers Bastogne se heurtaient à des positions allemandes bien organisées . Les combats du Schumanns Eck, dont les traces sont encore visibles, furent des plus meutrières de la bataille.

Rendez-vous au Musée sur la bataille des Ardennes

Pour le début des festivities de commémoration, le Musée sur la bataille des Ardennes, installé dans le château de Wiltz, accueille les visiteurs. Complètement réaménagé, le musée convainc par sa collection de documents historiques, mais surtout par son aménagement de vignettes authentiques qui emportent les visiteurs dans les faits entourant la destruction partielle de la "capitale des Ardennes" et de son château en 1944.

(article rédigé par l'équipe rédactionnelle du portail www.luxembourg.lu)

  • Mis à jour le 06-05-2015