Architecture

L’architecture contemporaine luxembourgeoise se manifeste!

9 projets luxembourgeois sont nominés au Prix de l’Union européenne pour l’architecture contemporaine Mies van der Rohe

Construction scolaire temporaire pour l'Athenée à LuxembourgLe point commun entre le centre culturel "Aalt Stadhaus" à Differdange et une maison à Leudelange? Entre des bureaux au Kirchberg et la Maison du Savoir à Esch-Belval? Simple: tous ont été nominés au Prix de l’Union européenne pour l’architecture contemporaine Mies van der Rohe 2015 de la Fundació Mies van der Rohe, pour lequel 420 projets réalisés ont été nominés – dont 9 projets luxembourgeois.

Repenser la ville européenne

Ces projets sont unis dans leur ambition de vouloir créer et influencer la création de la ville européenne contemporaine. Ainsi, des œuvres architecturales de tous bords se trouvent parmi les nominations: des maisons individuelles et des grandes infrastructures publiques; des constructions utilitaires et des constructions artistiques; des stades sportifs et des immeubles de bureau. L’important est que les œuvres mis en évidence par le prix servent de base à repenser le rôle des immeubles et de l’architecture dans la ville contemporaine, et de "promouvoir les bénéfices sociaux, culturels et économiques d’un développement durable."

La sélection luxembourgeoise comprend ainsi des immeubles de vocations diverses remplissant ces conditions:

Immeuble du Oekozenter à Luxembourg-Pfaffenthal

Un prix des plus prestigieux

Un des lauréats du Bauhärepräis 2012 - trouvez les autres en cliquant ici!Le Prix de l’Union européenne pour l’architecture contemporaine Mies van der Rohe, prix biennal, existe depuis 1988 et récompense l’excellence dans l’architecture et les efforts de professionnels de l’architecture pour le développement de nouveaux concepts et technologies. Pour chaque édition, les associations membres du Conseil de l’Europe des Architectes et d’autres associations choisissent des œuvres qu’ils proposent pour le prix. Pour le Luxembourg, l’Ordre des architectes et des ingénieurs-conseils (OAI), qui organise le Bauhärepräis toutes les quatre années, participe au processus de sélection. Un jury choisit alors le lauréat du prix et des œuvres à présenter dans un catalogue et une exposition itinérante.

Le prix est doté de 60.000 euros et d’une sculpture qui évoque le célèbre pavillon allemand de l’exposition universelle à Barcelone, œuvre phare de Ludwig Mies van der Rohe. En 2013, la salle de concert Harpa à Reykjavik, bureau danois Henning Larsen Architects, était le gagnant du prix prestigieux.

(article rédigé par l’équipe rédactionnelle du portail www.luxembourg.lu)

  • Mis à jour le 06-05-2015