Economie

Le nouveau centre Technoport à Foetz prêt à accueillir de la matière grise

Le centre permettra davantage de soutenir l’innovation et l’entrepreneuriat au Luxembourg

L’innovation et l’entrepreneuriat davantage soutenus

Le nouveau bâtiment du Technoport ajoute 1000m2 de surfaceLe 21 janvier 2015, la secrétaire d’Etat à l’Economie Francine Closener et le secrétaire d'Etat à l'Enseignement supérieur et à la Recherche Marc Hansen ont inauguré de nouveaux espaces d’accueil et de soutien pour entreprises technologiques et innovantes à Foetz. Partant, Technoport SA dispose désormais sur les sites de Belval et de Foetz de structures d’une surface totale de plus de 16.000 m2 pour héberger des ateliers, des bureaux équipés et des halls industriels.      

En 2014, Technoport a été saisi de 158 demandes d’entreprises nationales ou étrangères souhaitant être hébergées dans l’incubateur, ce qui représente une hausse de 19,5% par rapport à 2013, qui fut déjà une année record. Plus de la moitié des projets soumis relevaient du domaine des technologies de l’information et de la communication. Près de 90% des start-up qui quittent l’incubateur après 3 ans se développent de manière autonome.

Ainsi, le gouvernement soutient l’entrepreneuriat et l’innovation grassroots sur son territoire et aide les secteurs de l’industrie et des TIC de s’approvisionner en idées et experts et à se développer sur son territoire.

Le Technoport – maillon fort de l’économie luxembourgeoise dans un contexte international

Inauguration du Technoport à FoetzLors de son allocution, Francine Closener a rappelé les nombreux avantages dont profitent les porteurs de projets admis dans l’incubateur, comme le conseil personnalisé ou les conditions de location avantageuse de locaux: “Le Technoport est un maillon important de la politique de diversification économique, surtout en ce qui concerne le développement du secteur de l’ICT. En soutenant l’innovation, la structure de l’incubateur national contribue ainsi en parallèle à la mise en œuvre de la stratégie numérique “Digital Lëtzebuerg”.”

Marc Hansen a souligné pour sa part la visibilité internationale de l’incubateur par les affiliations dans les différents réseaux européens et internationaux et par les nombreux projets dans les différents programmes de recherche et d’innovation de l’Union Européenne (FP7 et Horizon 2020) et de l’European Institute of Technology (EIT): “Le Technoport s’insère ainsi parfaitement dans une stratégie d’innovation avec l’objectif d’accroître le nombre de start-up/spin-off innovantes créées au Luxembourg, en leur fournissant au début de leur existence le support nécessaire afin d’augmenter leurs chances de survie, ainsi qu’en assurant leur accompagnement tout au long de leur croissance. La valorisation des résultats de la recherche publique, leur apport au développement socio-économique et l’accent qu’y met le gouvernement, notamment par le biais des objectifs formulés dans le contrat d’établissement de l’université et les contrats de performance des centres de recherche publics, commence donc à porter ses fruits”.

Une fabrique à idées depuis 1998

Les origines du Technoport remontent à 1998, quand le Centre de recherches publiques (CRP) Henri Tudor lança l’incubateur du nom de "Technoport Schlassgoart", situé à Esch-sur-Alzette. En 2004, le ministère de l’Economie et du Commerce extérieur, quant à lui, lança Ecostart I et Ecostart II, des infrastructures de soutien aux entreprises innovantes de haute technologie à profil industriel.

Depuis 2012, la nouvelle société d’incubation Technoport SA fonctionne à Esch-Belval. Cette structure, créée par l’Etat luxembourgeois et la Société nationale de crédit et d’investissement (SNCI), fonctionne comme incubateur pour des projets et entreprises innovantes à vocation technologique, qui veulent s’établir et ont besoin d’appui. La nouvelle structure réunit sous une même gouvernance les anciennes infrastructures publiques d’incubation indépendantes, à savoir le Technoport à Esch-Belval et les centres Ecostart à Foetz.

En 2013, la première pierre pour le nouveau centre à Foetz fut posé, et les localités ont pu être inaugurées en janvier 2015.

(article rédigé par l’équipe rédactionnelle du portail www.luxembourg.lu, avec le ministère de l’Economie et le ministère de l'Eseignement supérieur et de la Recherché)

  • Mis à jour le 13-10-2015