Union européenne

Eurobaromètre 82: l’optimisme des Luxembourgeois confirmé

Même si certains résultats sont mitigés, la majorité se situe nettement au-dessus de la moyenne dans l’Union européenne

L'Eurobaromètre est un sondage de la Commission européenneEn automne 2014, la Commission européenne a de nouveau fait réaliser son Eurobaromètre, étude qui traite de la vie des citoyens de l'Union européenne et des pays candidats actuels. La situation économique actuelle ainsi que le regard que portent les concernés sur cette situation jouent un rôle majeur dans ce sondage. Et les résultats 2014 placent les habitants du Luxembourg parmi les Européens les plus optimists.

En effet, la majorité des résidents du Luxembourg évaluent positivement la situation économique du pays mais une partie importante de la population se soucie de l’évolution de l’emploi et de la situation du logement au Luxembourg. Bonne nouvelle cependant: la situation des ménages est jugée bonne par 86% des personnes.

Un bilan mitigé, mais optimiste

L’opinion publique est mitigée au Luxembourg tant les avis divergent.

L’optimisme est présent dans les esprits concernant l’économie (75% la jugent bonne) alors qu’ils appréhendent la situation de l’emploi. Toutefois c’est avec une certaine confiance qu’ils mesurent leur situation professionnelle (74% de bonnes opinions). Les résultats du Luxembourg se situent nettement au-dessus de ceux de l’ensemble de l’UE.

Du point de vue de l’aspect financier du ménage, le Luxembourg occupe la première place avec 86% de personnes qui le considèrent de manière satisfaisante. Les deux autres pays qui forment le trio de tête sont l’Allemagne et la Belgique, mais qui suivent un peu plus loin avec 78% et 75% de personnes qui jugent bonne leur situation financière. Comparés aux résultats de l’ensemble de l’UE et de la France avec 64% d’avis positifs, ces 3 pays s’extraient amplement du groupe.

En demandant aux personnes interrogées de se projeter dans le futur et d’exprimer leurs attentes sur les mêmes sujets, les appréciations sont réservées. Au Luxembourg, 39% des sondés estiment que la situation économique ne subira aucun changement (45% pour l’UE), mais 43% estiment que la situation se dégradera. Sur la question de l’emploi, près d’une personne sur deux émet un avis pessimiste.

Les citoyens du Luxembourg ne sont pas confiants en ce qui concerne l’impact de la crise sur l’emploi, 56% (UE, 46%) des sondés estimant que le pire reste à venir. On remarque la même amplitude dans les réponses données par les citoyens belges avec 58% de pessimistes, alors que la France affiche un carrément un score de 63%. Alors qu’au Portugal et en Allemagne, les personnes qui pensent que le pire reste à venir sont un peu moins nombreuses avec 43% et 42%. Sans étonnement, le chômage tient la première place des problèmes les plus importants auxquels le pays doit songer à s’occuper – 45% pour l’UE et 39% le Luxembourg.

Attachement

L’image et la perception de l’UE

Les citoyens du Luxembourg sont équivoques par rapport à l’UE: elle est définie positivement par la moitié des résidents. Ce sont les personnes de 25-34 ans et les séniors qui ont une image plus positive de l’UE avec 61%. Cependant, les sondés affichent un certain optimisme quant à l’avenir de l’UE, 67% d’avis positifs exprimés au Luxembourg contre 56% pour l’UE. Les 25-39 ans étant encore sur le devant avec 72% d’avis sereins.

L’UE est attendue sur les 3 thèmes suivants: une politique de sécurité et de défense commune aux pays membres, l’euro et une politique étrangère commune aux pays membres. Le sentiment de communauté se fait pour les résidents au travers de la culture (41%), des langues et des sports (égalité pour chaque sentiment avec 31%). Au niveau de l’UE, la culture occupe également la première place, suivie de l’économie et des sports.

Un sondage qui trace l’opinion publique en Union européenne

Le sondage Eurobaromètre 82 a été réalisé par la Commission européenne à l’automne 2014 dans 35 pays ou territoires au total: les 28 Etats membres, les six pays candidats (la Turquie, l’ancienne République yougoslave de Macédoine, le Monténégro, l’Islande, la Serbie et l’Albanie) et le territoire de la Communauté chypriote turque. Il fait le point sur la vie des citoyens et la perception que ceux-ci en ont, ainsi que sur leur perception de l’Union européenne.

L’échantillon des sondages Eurobaromètre est d’environ 1.000 personnes par Etat membre. Le Luxembourg fait exception avec un échantillon composé de 507 personnes pour l’EB 82 représentatives de la population du Luxembourg (64% de personnes de nationalité luxembourgeoise et 36% de ressortissants des autres Etats membres de l’UE). Dans son commentaire, le rapport, élaboré pour le compte de la Représentation de la Commission européenne au Luxembourg, se réfère donc aux habitants ou résidents du Luxembourg, entité plus large que les seuls citoyens de nationalité luxembourgeoise. Les travailleurs frontaliers ne sont, quant à eux, pas intégrés dans le sondage.

(Source: Eurobaromètre Standard 82 / Automne 2014 – TNS Opinion & Social)
  • Mis à jour le 06-05-2015