Santé

Le Luxembourg a un médiateur en santé

Mike Schwebag a été nommé au poste pour les cinq prochaines années

La ministre de la Santé Lydia Mutsch avec Mike SchwebagSur proposition de la ministre de la Santé, Lydia Mutsch, le Conseil de gouvernement vient de nommer Mike Schwebag au poste de médiateur en santé, une nouveauté au Luxembourg. Mike Schwebag dirigera le "Service national d'information et de médiation dans le domaine de la santé" pour un mandat renouvelable de 5 ans.

Les droits et obligations du patient

La création du service national d'information et de médiation santé s’inscrit dans la loi du 24 juillet 2014 relative aux droits et obligations du patient. La loi du 24 juillet 2014 rassemble dans un seul texte les droits et obligations du patient et apporte plus de visibilité et de clarté  dans les relations entre patient et prestataires de soins de santé (professionnel ou institutions). Elle soutient l’évolution de notre système de soins de santé vers une relation plus partenariale, où le patient est amené à jouer un rôle plus actif.

Parmi les principaux droits du patient consacrés par la loi du 24 juillet 2014, l’on peut citer  le libre choix du prestataire, l'information du patient et la prise en compte de sa volonté, la possibilité de désigner une personne de confiance ou un accompagnateur, le droit à un dossier patient soigneusement tenu à jour et accessible au patient.

L'objectif du service de médiation

La loi en question prévoit aussi la création d’un service national d’information et de médiation. Ce service constitue une structure d’information, de conseil, et de médiation ouverte aussi bien au patient qu’au professionnel de santé. L’objectif est d’informer, de prévenir les conflits et, en cas de difficulté, de rapprocher les parties et de trouver une résolution extrajudiciaire d’un conflit dans un esprit de dialogue et de compréhension mutuelle.

Le service remplit aussi la fonction de point de contact national en cas de soins transfrontaliers.

Le curriculum du médiateur en santé

Agé de 40 ans, le nouveau médiateur en santé est juriste de formation. Il exerce depuis novembre 2003 ses fonctions au sein du département juridique du ministère de la Santé, dont il est actuellement chef de service adjoint.

Mike Schwebag a été engagé dans la mise en place de nombreux projets, dont le programme eSanté, la création de la biobanque luxembourgeoise ou les travaux relatifs au registre national du cancer et au plan cancer 2014-2018.

Il a aussi accompagné de nombreux des travaux législatif et réglementaires, notamment la refonte du Code de déontologie médicale en 2005, le plan hospitalier de 2009, la création du Centre Hospitalier du Nord en 2009 et la création de l'établissement public Laboratoire national de Santé en 2012, de même que les travaux entourant la loi du 24 juillet 2014 sur les droits et obligations du patient. Mike Schwebag dispose ainsi d’une connaissance approfondie non seulement du secteur de la santé et du social au Luxembourg, mais aussi des droits du patient.

Informations pratiques

Au départ, le service national d'information et de médiation santé se composera d'une petite équipe de trois personnes. Il peut recourir à des experts externes en cas de besoin.

L'aménagement des locaux du nouveau service, situés au 71-73 rue Adolphe Fischer à L-1520 Luxembourg, est en cours. L'ouverture au public est prévue pour mi-avril 2015.

(Source: communiqué de presse du ministère de la Santé)


  • Mis à jour le 06-05-2015