Egalité des chances

Femmes et égalité des chances au centre de l’intérêt

Le 8 mars c’est la journée internationale de la femme

Comme tous les ans à l'occasion de la journée internationale de la femme, la situation de la femme et les inégalités entre les deux sexes sont passées au crible. Cette année, le ministère de l’Egalité des chances (MEGA) a lancé une campagne de sensibilisation sur les stéréotypes de genre dans le monde professionnel, le Statec a publié des chiffres sur l’emploi des femmes au Luxembourg et la Coopération luxembourgeoise attire l’attention sur la situation des femmes dans le monde, et en particulier dans les pays en développement.


Le Statec (Institut national de la statistique et des études économiques) de son côté s'est penché sur la situation des femmes dans le domaine de l’éducation. Les filles et jeunes femmes sont aujourd’hui majoritaires dans l’enseignement secondaire "classique" (54%) et les études supérieures (53%), où elles représentent même trois quarts des étudiants dans certains domaines d’études comme par exemple les sciences de l’éducation, avec comme conséquence une féminisation importante du monde scolaire.

Les femmes sont majoritaires dans le domaine de l'enseignementChez les jeunes, le pourcentage de femmes ayant atteint un niveau d’éducation tertiaire dépasse celui des hommes. Pour les femmes, le niveau d’études a un impact plus important sur le taux d’emploi et le taux de chômage. Toutefois, parmi les diplômés du tertiaire, le salaire moyen des hommes reste largement supérieur à celui des femmes. Au niveau de la formation tout au long de la vie, les femmes sont aussi actives que les hommes, même si des différences existent.

(Source: www.mega.public.lu, Regards 03/2015 sur les femmes et l'éducation, communiqué de presse de la Direction de la coopération au développement et de l’action humanitaire )

  • Mis à jour le 06-05-2015