Coopération et action humanitaire

Cyclone Pam: le Luxembourg se mobilise

Des volontaires de la protection civile ainsi que le dispositif emergency.lu ont été déployés

"Emergency.lu est opérationnel depuis 2012En date du 14 mars, le puissant cyclone PAM de catégorie 5 a frappé l'archipel de Vanuatu dans le Pacifique causant des destructions massives. Selon les premiers rapports, 90% des habitations de la capitale seraient endommagées, 80% du réseau électrique serait affecté et les services de télécommunications ne fonctionneraient que de manière très partielle.

Suite à une requête des Nations unies, le Luxembourg a envoyé deux volontaires de la protection civile dans la région dévastée. Les deux membres de l’Équipe d’intervention humanitaire sont partis dans la matinée du 15 mars pour intégrer une équipe de cinq experts en télécommunications du réseau IHP (International Humanitarian Partnership). L’objectif de leur mission est de faciliter le travail de l’équipe d’évaluation des Nations unies (United Nations Disaster Assessment and Coordination team – UNDAC) dépêchée sur place pour analyser l’ampleur des dégâts et coordonner les efforts de secours.

Mieux coordonner les efforts internationaux

Le ministre de l’Intérieur, Dan Kersch, actuellement à Sendai pour participer à la 3e conférence mondiale des Nations unies sur la réduction du risque de catastrophe, est d’avis que "cette catastrophe naturelle démontre l’importance de la préparation aux catastrophes et de la réduction des risques, surtout dans les régions fréquemment sinistrées". Le président de la République de Vanuatu se trouvait également à Sendai au moment de la catastrophe et y a lancé un appel à la solidarité internationale.
 
Romain Scheider, ministre de la Coopération et de l’Action humanitaire, a également donné le feu vert pour déployer le projet emergency.lu dans la région touchée par le cyclone. Selon lui, "offrir des moyens de communication aux organisations humanitaires qui interviennent sur les îles dévastées pour secourir les populations affectées permet de mieux comprendre les besoins sur le terrain et de mieux coordonner les efforts internationaux". Plusieurs terminaux satellitaires du projet emergency.lu partiront dans la région dans les jours à venir.

(Source: communiqué  de presse de l'Administration des services de secours et la Direction de la coopération au développement et de l'action humanitaire)

  • Mis à jour le 06-05-2015