Qualité et coût de vie

Le niveau des prix à la consommation et ses nuances

La hausse de la TVA a eu un faible impact à ce stade sur les prix des produits de grande consommation

La hausse de la TVA a eu un impact limité sur le pouvoir d'achatDepuis le 1 janvier 2015, les taux de TVA ont changé au Luxembourg; en général, des taux ont été revus à la hausse, d'où la crainte que la vie au Luxembourg devienne plus chère qu'elle ne l'était avant. Cependant, une étude comparative réalisée à ce sujet livre des résultats mitigés: si quelques prix ont augmenté, l'impact de cette hausse semble avoir été de faible envergure.

Une étude diachronique et transfrontalière

Lors d’une conférence de presse en date du 15 juin 2015, la secrétaire d’Etat à l’Economie Francine Closener a présenté une étude de l’Observatoire de la formation des prix intitulée "Analyse du niveau et de l’évolution des prix des produits de grande consommation au Luxembourg et dans la Grande Région". Sur base de relevés de prix réalisés en novembre 2014 et en février 2015, cette étude compare les prix de produits strictement identiques dans un échantillon de grandes surfaces alimentaires au sein de la Grande Région (Luxembourg, Lorraine, Rhénanie Palatinat et Wallonie).

La comparaison de prix de ces relevés réalisés dans 6 enseignes différentes au Luxembourg avant et après la hausse de différents taux de TVA au 1er janvier 2015 révèle que la hausse de la TVA semble seulement avoir eu un faible impact sur les prix observés des produits de grande consommation au Luxembourg. Les produits disponibles lors des deux relevés de novembre 2014 et février 2015 montrent une augmentation globale moyenne de prix de 0,43 % au Luxembourg. 

Le taux super-réduit amortit l'impact

La secrétaire d’État à l’Économie Francine Closener a déclaré: "Selon l’étude, un quart des produits soumis au taux de TVA normal ont vu diminuer leurs prix entre fin 2014 et début 2015, et environ un tiers des produits n’ont pas changé leurs prix finaux, malgré la hausse de la TVA. Donc, moins de la moitié des produits directement affectés par la hausse de la TVA ont en réalité vu réviser à la hausse leur prix en février 2015 par rapport à novembre 2014."

Globalement, la légère hausse des prix au Luxembourg constatée entre novembre 2014 et février 2015 est nettement en-dessous de l’impact théorique d’une transmission intégrale sur les prix à la consommation de la hausse de la TVA de 2 points de pourcentage. En cas d’une transmission intégrale de la hausse de la TVA dans les prix à la consommation, les prix auraient augmenté de manière globale en moyenne de 0,62%.

Il importe de considérer qu’une hausse des prix finaux observée entre cette période de novembre 2014 et février 2015 ne résulte pas forcément de la seule hausse du taux de TVA. D’autres facteurs peuvent aussi jouer un rôle, comme une hausse des matières premières, des coûts salariaux, des loyers ou des hausses de prix des acteurs intermédiaires (fournisseurs). Il est aussi utile de noter qu’environ deux tiers des produits de la base de données utilisée dans le rapport sont soumis au taux super-réduit de 3%, qui est resté fixe.

(Source: communiqué du ministère de l'Economie)

  • Mis à jour le 19-06-2015