Culture

La Fête des hauts-fourneaux, c'est ce weekend à Esch/Belval!

Le 4 et 5 juillet, des concerts, ateliers et festivités animeront les alentours des haut-fourneaux

Fête des Hauts-Fournaux à Esch-BelvalSur les friches industrielles d'Esch-Belval est né ces dernières années la Cité des sciences, de la recherche et de l'innovation, un quartier urbain du savoir, du travail, du logement et des loisirs. Au milieu de toutes les nouvelles bâtisses trônent les hauts-fourneaux, vestiges majestueux d’une ère passée.

A ces géants de la production sidérurgique et au patrimoine industriel est consacrée la Fête des hauts-fourneaux, qui aura lieu ce weekend du 4 et 5 juillet à la place des hauts-fourneaux vis-à-vis de la Rockhal.

Un monument de l'ère sidérurgique mis en scène

Sur les trois hauts-fourneaux existants sur le site d'Esch-Belval, l'un a été vendu en Chine, alors que les deux restants (A et B) font partie du patrimoine industriel luxembourgeois. Ils sont aménagés pour faire partie du circuit de visite du futur Centre national de la culture industrielle qui s'implantera au sein des hauts-fourneaux. Cette nouvelle structure a pour vocation de valoriser les installations désaffectées par des visites guidées, des expositions et des activités pédagogiques sur les thèmes de la culture industrielle et du travail. Pendant la Fête des hauts-fourneaux, les visiteurs auront la possibilité de visiter gratuitement les vestiges historiques.

Un concept vraiment réussi

La Fête des hauts-fourneaux célèbre ces vestiges, et de manière plus générale le patrimoine industriel et sa valorisation pour le grand public. Il s’agit là non seulement de conserver un état architectural, mais de le mettre en scène et de le faire parler au public plus large.

Voilà pourquoi on a pris recours à des valeurs artistiques confirmées pour mettre en scène le site. Ainsi, le concept d’illumination est signé Ingo Maurer, le même artiste ayant créé les stèles avec visages en face de la Chambre des députés.

Un programme alléchant

Le samedi et dimanche, les haut-fourneaux peuvent être gratuitement visités de 10h00 à 20h00.

Des frissons garantis avec Bernhard Witz

Le samedi soir vers 21h00 et le dimanche vers 15h00, l’équilibriste Bernhard Witz déambulera entre les ponts bleeders des deux hauts-fourneaux à 80 m du sol. Le duo toneclash, composé de Nadine Kauffmann au saxophone et la percussioniste Nancy Schlammes, accompagnera le point fort de la programmation.

Concerts et DJ

Un autre highlight du festival sera le concert de la formation The Disliked, incontournable dans la scène du rock luxembourgeois, qui présentera son album Hôtel Numéro 25. La performance aura lieu le samedi soir à 21h30. Plus tard, vers 23h00, le DJ Brave invitera les visiteurs à fêter et danser avec lui.

Ateliers et animations

Comme il le faut pour toute programmation réussie, des ateliers pour enfants sont également organisés. Ainsi, le dimanche vers 15h30, le Kapitän Mullebutz et ses Séisswaassermatrousen chanteront avec les petits des chansons en luxembourgeois. De plus, le samedi de 17h00 à 19h00 et le dimanche de 15h30 à 17h30, des ateliers de découverte d'instruments de musique sont organisés par le Conservatoire de Musique de la Ville d’Esch/Alzette.

Pour les amateurs de sports, une competition de basket, une Tyrolienne entre les haut-fourneaux et des ateliers de slackline pour enfants seront organisés.

La mise en valeur du patrimoine et de la région en ligne de mire

Depuis des décennies, la région des Terres rouges est le cadre de grandes mutations économiques, sociales et culturelles suite au déclin de la sidérurgie et au renouveau qui se dessine avec l’implantation d’une nouvelle "industrie" du savoir. Le festival, qui est une initiative de la Fondation Bassin Minier, reflète ces mutations à travers toute une série d’événements placés sous le thème des "lieux de travail".

(article rédigé par l'équipe rédactionnelle du portail luxembourg.lu)

  • Mis à jour le 03-07-2015