Emploi et travail

Le Luxembourg baisse le seuil salarial de certaines professions des TIC en vue de l’obtention d’une "carte bleue européenne"

06-bluecard_hAfin de pallier la pénurie de main d’œuvre qualifiée dans le domaine des technologies de l’information et de la communication (TIC), le Luxembourg vient de baisser le seuil salarial de certaines professions relevant de ce secteur en vue de l’obtention d’une "carte bleue européenne".

Les entreprises sont ainsi amenées à recruter davantage de ressortissants de pays tiers hautement qualifiés souhaitant s’établir au Grand-Duché et ayant le profil de développeurs, d’analystes-programmeurs ou de superviseurs de projets informatiques.

Vu l'importance du secteur des TIC ainsi que le nombre important de postes vacants dans ce secteur, le gouvernement luxembourgeois peut désormais accorder la "carte bleue européenne" pour ces personnes rémunérées de 57.556,80 euros minimum par an, contre 71.946 euros auparavant. 

Un ressortissant originaire d'un pays non membre de l'Union européenne ou d’un pays assimilé (Islande, Liechtenstein, Norvège ou Suisse) peut séjourner au Luxembourg en tant que salarié hautement qualifié sous réserve d'un certain niveau de qualification et de rémunération. Les conditions et une description détaillées de la démarche sont disponibles sur le Portail à guichet unique pour entreprises de l’Etat luxembourgeois.

(communiqué par le ministère de l'Economie)

  • Mis à jour le 06-07-2015