Production audiovisuelle

"Song of the Sea" au Galway Film Fleadh

10-songseaDans le cadre du 27e Festival du Film de Galway en Irlande, qui se tient du 7 au 12 juillet 2015, la coproduction luxembourgeoise Song of the Sea de Melusine Productions (Stéphan Roelants) réalisée par l’Irlandais Tomm Moore a été accueillie par une standing ovation de la part d’un public conquis.

Guy Daleiden, directeur du Fonds national de soutien à la production audiovisuelle, présent à Galway pour promouvoir et intensifier les relations entre les deux pays a souligné: "Il est important de rappeler que le Luxembourg et l’Irlande ont signé un accord de coproduction en 2011 et que, depuis, 7 films de fiction ou d’animation ont été coproduits (The Runway,  Love Eternal, Standby, Robin des Bois, Two by Two - Ooops... The ark has gone, Song of the Sea, Mammal) et deux films sont en préparation: une fiction avec The poisoners et une animation avec The Breadwinner. Ces chiffres témoignent de la réussite de cet engagement et du dynamisme qui émane de la profession dans nos deux pays".

Guy Daleiden contribue notamment à des séances de speed dating mettant en relation des professionnels du cinéma et des institutions du film. En tant que membre du jury des "pitching sessions", il participe également à des sessions de présentation de scénarii.

A noter que Song of the Sea, nominé aux Oscars 2015 dans la catégorie "meilleur long-métrage d’animation" a aussi été diffusé en avant-première en version luxembourgeoise (D’Melodie vun Mier) et française (Le chant de la mer) dans le cadre du Luxembourg City Film Festival en mars dernier.

Synopsis du film

Au cours d'un fantastique voyage, Ben et sa sœur Maïna doivent résoudre l’énigme magique de leurs ancêtres afin de pouvoir rentrer chez eux. Ben et Maïna vivent avec leur père tout en haut d'un phare sur une petite île. Pour les protéger des dangers de la mer, les deux enfants sont envoyés vivre en ville avec leur grand-mère. Ben découvre que sa petite sœur est une selkie, une fée de la mer dont le chant peut délivrer les êtres magiques du sort que leur a jeté la Sorcière aux hiboux. Conscient que seule Maïna peut sauver les océans de ce sortilège, les enfants s’enfuient et entreprennent un formidable voyage initiatique affrontant tous les dangers. Inspirés des Selkies mythologiques du folklore irlandais, les phoques qui vivent dans la mer mais sur terre deviennent humains, ce film nous plonge dans un univers onirique, musicalement et visuellement très riche.


(Source: Communiqué du Fonds national de soutien à la production audiovisuelle )

  • Mis à jour le 13-07-2015