Présidence du Conseil de l'Union européenne

"Soyez curieux!"

L’aménagement artistique luxembourgeois du bâtiment du Conseil de l’Union européenne invite à la curiosité

Une banquette au coin du feuDans le cadre de la Présidence luxembourgeoise du Conseil de l’Union européenne, le Luxembourg propose – comme toutes les Présidences tournantes – un aménagement artistique du bâtiment "Justus Lipsius" du Conseil à Bruxelles.

Mission confiée par le gouvernement au ministère de la Culture, celui-ci a collaboré avec le consultant et designer luxembourgeois Georges Zigrand afin de dégager une conception unifiée de trois espaces : ledit "Bureau de la Présidence", le foyer et l’atrium. Le projet d’aménagement en entier invite en effet à une lecture d’ensemble qui met l’accent sur le facteur humain et social, non seulement du Luxembourg, mais aussi de l’Union européenne.

L’idée se retrouve tout d’abord dans le Bureau de la Présidence, espace situé près de la grande salle du Conseil et servant à des réunions bilatérales. Grâce à une banquette circulaire, un tapis couleur de flammes, une table basse qui s’inspire de bûches et un décor en bois qui stylise les forêts luxembourgeoises, l’objectif est de recréer une atmosphère de feu de camp. Rappelant la fonction sociale et de rencontre d’un tel espace, les délégués sont invités à s’asseoir à la distance qu’ils souhaitent - sachant que dans un cercle, il n’y a pas de places qui soient meilleures ou moins bien -, à parler et à discuter le temps qu’il faut et puis, surtout, à se rapprocher et se resserrer. À noter qu’un espace d’attente attenant a également été aménagé avec du mobilier de design luxembourgeois.

Cette idée de s’asseoir ensemble d’une façon plus sociable et conviviale se retrouve également dans l’Atrium, grand hall d’accueil du bâtiment. 28 transats, dont les tissus proposent une composition de couleurs regroupant, de façon proportionnelle, mais abstraite, les couleurs des drapeaux des vingt-huit États membres de l’UE, invitent les gens à les déplacer et à les reconfigurer au besoin. Les transats se réfèrent par ailleurs à l’image poétique qui rappelle le temps passé en famille ou avec des amis et, pour beaucoup de Luxembourgeois, les vacances passées à la côte belge – clin d’œil aussi à la Belgique en tant que pays avec lequel le Luxembourg a des liens étroits et qui héberge le Conseil.

Au foyer du rez-de-chaussée finalement, la Présidence luxembourgeoise a installé un cabinet de curiosités. Cette exposition a pour but d’attirer l’attention sur des facettes moins connues du Luxembourg, sur des personnages qui ont marqué ou marquent passé et présent du pays, ainsi que sur des objets surprenants et parfois insolites qui témoignent de la créativité, de la culture, de l’histoire, du génie d’inventeur, de l’excellence, de la convivialité, de goûts, des passetemps etc. des Luxembourgeois baignés depuis toujours dans un environnement européen. 45 petites histoires donc, allant de Ketty Thull au Buff, en passant par les madeleines de Léa Linster, Villeroy et Boch, RTL ou encore les clous pliés de Georges Christen. Accompagné d’une brochure explicative, le cabinet invite donc le visiteur à aller au-delà des lieux communs qu’on peut avoir sur le Luxembourg et les Européens à rester curieux les uns des autres.

(Source: communiqué du ministère de la Culture)

  • Mis à jour le 24-07-2015