Produits du terroir

"D’Miselerland brennt!" Des eaux-de vie nobles made in Luxembourg

Le dimanche 25 octobre 2015, les distillateurs de la Moselle invitent à la découverte des alambics
Pour la 5e fois, la Moselle luxembourgeoise, verger et domaine viticole du Luxembourg, vous fait découvrir ses eaux-de-vie exclusivement produits sur base de fruits recueillis de la région. Pour vous initier, les distilleries vous ouvrent leurs portes et vous font assister au processus mi-scientifique, mi-artistique, dont naît la "Drëpp" luxembourgeoise.

25-miselerlandPour la 5e fois, la Moselle luxembourgeoise, verger et domaine viticole du Luxembourg, vous fait découvrir ses eaux-de-vie exclusivement produits sur base de fruits recueillis de la région. Pour vous initier, les distilleries vous ouvrent leurs portes et vous font assister au processus mi-scientifique, mi-artistique, dont naît la "Drëpp" luxembourgeoise.

L'association "Brenner am Miselerland" a.s.b.l regroupe 7 distilleries artisanales de la région de la Moselle pour leur donner plus de visibilité.

La journée "D'Miselerland brennt!" invite non seulement à la découverte des distilleries, mais aussi à la dégustation des eaux-de-vie auprès des distilleurs, et la découverte de spécialités gastronomiques offerts par plusieurs restaurants participants pour cette journée, comme le Restaurant du Pressoir des Vignes à Remich, le Restaurant Esplanade à Remich et le Restaurant Pier 29 à Stadtbredimus.

Les plus petits ne sont pas oubliés non plus: un programme d'animations accompagnera l'événement.

La mobilité s'invite aussi

Puisque les boissons alcoholiques ne s'accordent plutôt pas avec la sécurité routière, il est conseillé de se rendre sur place avec les transports publics. Sur www.mobiliteit.lu, vous trouverez toutes les connections du réseau luxembourgeois. Et si le temps le permet, profitez-en pour lier les dégustations par vélo ou pédélec locatif RentaBike Miselerland!

Une tradition luxembourgeoise

L’art de la distillation est une tradition étroitement liée à la viticulture. Pratiquement tous les vignerons disposaient à l’époque du droit de distillation et ont produit à partir des résidus de la production de vin ou de certains vins, du marc de vin ou des eaux de vie. En plus, les régions prédestinées à la production de vin sont, à cause de leur climat favorable, toujours aussi des lieux excellents pour cultiver des vergers.

Les cultures fruitières, moins sensibles, se trouvent souvent à "l’arrière-pays" des vignobles revendiquant les côtes les plus ensoleillées. Rien de plus logique donc que d’aller ennoblir aussi les fruits en les distillant.

Au repas, en digestif ou pour aromatiser les mets de la haute cuisine, ces esprits-de-vin nobles font partie intégrante de l’art de vivre mosellan.

Les eaux-de-vie luxembourgeoises se font décerner régulièrement les distinctions internationales les plus hautes. Essayez un "vieux marc" luxembourgeois – appelé Grappa en Italie !

(Source: rédigé par l'équipe rédactionelle du portail www.luxembourg.lu et www.brenner-am-miselerland.lu)

  • Mis à jour le 22-10-2015