Fêtes et traditions

Léiwe Kleeschen, gudde Kleeschen, bréng eis Saachen allerhand ...

Le Saint-Nicolas fait son tour le 6 décembre et apporte des cadeaux aux enfants

06-kleeschenCertains l'auront déjà aperçu quelques jours plus tôt, dans les rues de la capitale ou même à l'école. Mais le dimanche, 6 décembre 2015, enfin, comme tous les ans à la même date, l’arrivée du Kleeschen (Saint Nicolas) et, bien sûr, de ses cadeaux, réjouit les enfants du Luxembourg.

Kleeschen et Houséker

"Léiwe Kleeschen, gudde Kleeschen, bréng eis Saachen allerhand" (Cher Saint-Nicolas, bon Saint-Nicolas, apporte-nous diverses choses, trad. litt.) - telle l'ouverture d'une des chansons populaires les mieux connues au Grand-Duché. Et pour cause! En amont du jour de Saint-Nicolas, cette chanson est apprise par cœur par des milliers d'enfants luxembourgeois, et puis chantée ou jouée sur des flûtes à bec quand le saint patron des enfants visite les écoles, crèches et centres commerciaux.

Au Luxembourg, Kleeschen est symbolisé par un vieux monsieur à la barbe et aux cheveux blancs, habillé en rouge. A la différence du Père Noël, Saint Nicolas porte une mitre, un chapeau rouge pointu et une crosse, une sorte de bâton. Il est le plus souvent accompagné de Houséker (père fouettard), qui laisse des Rutten (petits bâtons en bois flexible) aux enfants qui n’ont pas été sages.

Au Luxembourg, cette fête est tellement importante que le ministère de l’Education nationale a décidé de la transformer en jour férié pour les enfants de l'enseignement fondamental. Les jours précédant le 6 décembre, Kleeschen fait également visite dans la plupart des classes de l’école fondamentale.

Fin novembre déjà, les enfants déposent tous les soirs leur pantoufle devant la porte de leur chambre pour que Kleeschen puisse leur apporter des sucreries - parmi lesquelles les traditionnels Boxemännercher (bonhomme de brioche)-, avant de venir la nuit du 5 au 6 avec les vrais cadeaux (des jouets et des friandises). En règle générale, il ne se fait pas voir des petits enfants qui découvrent tôt le matin leurs cadeaux.

Aspects historiques

Le Niklosdag (jour de saint Nicolas) est célébré en l’honneur de Nicolas de Myre, aussi appelé Nicolas de Bari, jeune évêque du IVe siècle qui, selon la légende, sauva des enfants de la mort. Au Moyen Âge, Saint Nicolas est devenu saint patron et protecteur des petits enfants.

Aujourd'hui, saint Nicolas est fêté dans de nombreux de pays d'Europe: le Luxembourg, mais aussi la France, l'Allemagne, la Suisse, la Belgique, les Pays-Bas, la Russie, la Pologne, l'Autriche et d'autres encore.

Kleeschen, Père Noël, Santa Claus....

Vers le début du XVIIe siècle, la tradition de saint Nicolas a été amenée aux Etats-Unis par les immigrants européens. La coutume de Saint Nicolas s’est rapidement répandue aux Etats-Unis, où Kleeschen est devenu Santa Claus.

Au fil des années, cette fête des enfants a été rapprochée de celle de Noël, faisant que Santa Claus (Père Noël) apporte ses cadeaux aux enfants américains le 25 décembre.

Comme les traditions américaines ont à leur tour envahi les pays européens, il est aujourd’hui parfois difficile pour les parents luxembourgeois d’expliquer à leurs enfants la coexistence et la différence entre Kleeschen et le Père Noël…

(Article rédigé par l'équipe rédactionnelle du portail www.luxembourg.lu)

  • Mis à jour le 04-12-2015