Finances

Le Luxembourg, co-fondateur de la Banque asiatique d’investissement pour les infrastructures (AIIB)

Le ministre luxembourgeois des Finances Pierre Gramegna assure également la fonction de gouverneur

Vue de la Ville de Luxembourg, centre financier mondialLe Luxembourg a été le premier pays hors Asie à poser sa candidature et à être accepté comme membre non-régional par l’Asian Infrastructure Investment Bank (AIIB). L'objectif de cette nouvelle institution financière internationale est de favoriser le développement des pays asiatiques en répondant aux besoins d'infrastructures. Les sessions inaugurales ont été l'occasion d'adopter les statuts, procédures et règlements internes de la banque et d'en élire les dirigeants, avant le commencement officiel de ses opérations.

Un partenaire privilégié

En effet, le Luxembourg, représenté par son ministre des Finances Pierre Gramegna, a été le seul représentant d’un pays occidental à avoir le privilège de prendre la parole lors de la cérémonie officielle d’ouverture. Il a notamment mis en avant l'importance des investissements en infrastructures pour la croissance économique, ainsi que le potentiel de coordination entre l'AIIB et les autres banques multilatérales, dont notamment la BEI (Banque européenne d'investissement), qui a son siège à Luxembourg. Il a par ailleurs évoqué les orientations du plan Juncker en Europe, lequel mise également sur les investissements en infrastructures comme un des moyens de relancer la croissance.

En sa qualité de gouverneur de la nouvelle banque, Pierre Gramegna s'est également exprimé lors de la première réunion des gouverneurs. Il y a rappelé la nécessité pour la nouvelle banque d'appliquer les plus hauts standards en matière de gouvernance. Il a par ailleurs soulevé l'importance de la collaboration avec le secteur privé et le rôle clé qui revient dans ce contexte à des centres financiers internationaux tels que le Luxembourg.

Un lien fort entre le Luxembourg et l'Asie

L’AIIB est une banque multilatérale de développement qui s’est donnée la mission de porter son soutien au développement de l’infrastructure et des autres secteurs productifs d’Asie, y inclus l’énergie, transport et communication, infrastructure rurale et développement de l’agriculture, approvisionnement et assainissement de l’eau, protection de l’environnement, développement urbain et logistique.

Le Luxembourg affiche le plus important volume de dépôts en renminbi d’Europe et le premier centre de cotation d’obligations libellées en RMB d’Europe, ainsi le 4e centre mondial pour des cotations d’obligations Dim Sum, confirmant le lien particulier entre le Grand-Duché et les partenaires asiatiques.

(Source: communiqué de presse du ministère des Finances / Luxembourg for Finance)

  • Mis à jour le 28-09-2016