Emploi

Le Luxembourg est le pays OCDE avec le taux le plus bas de jeunes (15-29) en chômage

Les efforts en faveur de l’emploi des jeunes portent leurs fruits

Emploi jeunesLes derniers chiffres de l’OCDE montrent que le Luxembourg est le pays avec le taux le plus bas de jeunes (15-29) qui ne sont ni en emploi, ni dans l’enseignement, ni en formation (Not in Education, Employment or Training – NEET). Tandis que la moyenne de l’OCDE se situe à 16,5%, le taux du Luxembourg est de 6,5%. En tête, le Luxembourg qui est suivi par la Norvège (7,1%) et le Danemark (7,3%), en deuxième et troisième position, et ensuite par l’Allemagne (8,7%), la Belgique (14,1%) et la France (14,2%).

Une distinction méritée

"Nous nous félicitons de ces chiffres très encourageants et positifs. Le taux NEET de 6,5% montre que les efforts déployés ces dernières années en faveur de l’emploi des jeunes, notamment les projets ciblant ceux à plus faible niveau de qualification et l’introduction de la Garantie pour la jeunesse en 2014, portent leurs fruits. La mise en œuvre de cette garantie par l’ADEM comme par le Ministère de l’Éducation et de la jeunesse porte ses fruits. Nous continuerons sur cette voie." a déclaré Nicolas Schmit, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Économie sociale et solidaire. "Nous poursuivons nos efforts en faveur des autres catégories d’âges de demandeurs d’emploi et ceux de longue durée. Le projet de loi adopté en décembre va dans ce sens. Nous développerons les initiatives dans les semaines à venir."

La Garantie pour la jeunesse - un outil pour créer des perspectives

La Garantie pour la jeunesse vise à ce que les jeunes âgés de moins de 25 ans ne restent pas plus de quatre mois sans avoir accès à une offre d’emploi, un complément de formation, un apprentissage ou un stage.

La Garantie pour la jeunesse tiendra compte du profil et de la situation personnelle du jeune. Ainsi, un accompagnement individuel sera proposé à chaque jeune tout au long de son parcours vers la vie active. Ce parcours se fera selon trois trajectoires différentes, en fonction du profil du jeune et de ses intentions:

  • La trajectoire axée sur l’emploi: l’Agence pour le développement de l’emploi propose de définir et de réaliser, ensemble avec le jeune, les étapes et les aides/formations qui permettent d’amener le jeune vers un emploi stable.
  • La trajectoire axée sur l’école: l’Action locale pour jeunes du Service de la formation professionnelle accompagne le jeune qui envisage un retour à l’école, suite à un décrochage scolaire.
  • La trajectoire axée sur l’activation: le Service national de la jeunesse se concentre sur les jeunes qui ne savent pas vraiment quel sens donner à leur vie, et tout particulièrement sur les jeunes NEET (not in employment, education or training). Ensemble, ils définiront un parcours, en plusieurs étapes, vers le monde du travail.

Depuis le lancement de la Garantie pour la jeunesse au Luxembourg, plus de 6.500 demandeurs d’emploi de moins de 25 ans se sont inscrits au programme proposé par l’ADEM. Parmi les jeunes qui ont suivi le programme au moins pendant quatre mois, 82% ont reçu une offre de qualité, c’est-à-dire une offre de travail, un poste d'apprentissage, une mesure pour l'emploi ou un retour à l'école.

(Source: communiqué de presse du ministère du Travail et de l'Emploi)

  • Mis à jour le 28-09-2016