Culture

La poétesse luxembourgeoise Anise Koltz accueillie à la prestigieuse collection "Poésie/Gallimard"

Pour la première fois, un poète luxembourgeois entre dans cette prestigieuse collection

Lecture d'Anise KoltzAnise Koltz est la grande dame des poètes luxembourgeois. Depuis les années 1960, elle crée une œuvre qui est d’une sobriété désarmante. Désormais, les éditions Gallimard publient son anthologie qui porte le titre "Somnambule du jour" dans le cadre de leur collection "Poésie/Gallimard", une distinction rarissime qui est d’autant plus importante pour le Grand-Duché que c’est pour la première fois qu’un écrivain luxembourgeois est choisi pour figurer avec sa création dans cette série.

Elle utilise les mots comme un chirurgien utilise un scalpel pour opérer. Son patient, c’est la vie, et surtout ses abîmes, ses angoisses, ses émotions, le temporel et enfin la mort. Ses poèmes sont comme des armes qui touchent à chaque coup, et chaque mot est comme une balle. Clair, précis, presque dépassionné, ses poèmes réveillent dans le lecteur des idées et pensées ensevelies, les mettent à nu et l’incitent à les contempler, de descendre dans ses propres abysses pour en sortir purifiées et plus riches.

Anise Koltz est née en 1928, petite nièce du cofondateur du géant de la sidérurgie Arbed Emile Mayrisch et d’Aline Mayrisch de Saint-Hubert. Dans leur château à Colpach, ces derniers avaient fondé un cercle d’échange littéraire franco-allemand, où des écrivains du calibre d’un André Gide ou Karl Jaspers se rencontraient. Ainsi marquée, elle organise, ensemble avec son mari René Koltz, les "Biennales de Mondorf" de 1963 à 1974.

L’œuvre d’Anise Koltz est publiée dans la collection "Poésie/Gallimard" à l’occasion du 50e anniversaire de celle-ci.

(article rédigé par l’équipe rédactionnelle du portail www.luxembourg.lu)

  • Mis à jour le 24-02-2016