Culture

Le Luxembourg, pays du multilinguisme

Étude du Statec sur l’intégration linguistique et le multilinguisme au Luxembourg

Le Luxembourg est le pays du multilinguisme par excellenceLe Luxembourg est le pays du multilinguisme par excellence: pas moins de 37 communautés linguistiques (avec au moins 100 personnes qui parlent une langue spécifique) vivent sur son territoire. C’est ce qu’a révélé une étude de l'Institut national de la statistique et des études économiques (Statec) et de l’Université du Luxembourg basée sur des données de l’année 2011.

Cette étude avait comme but d’analyser la situation linguistique au Luxembourg: quelle langue est-le plus parlé dans la sphère privée? Quelle sur le lieu de travail? Quel est le pourcentage d’étrangers qui parlent le Luxembourgeois? Etc. Les chercheurs Fernand Fehlen et Andreas Heinz de l’Université du Luxembourg ont intégré les résultats de l’étude du Statec dans leur  ouvrage "Die Luxemburger Mehrsprachigkeit" (Le multilinguisme luxembourgeois).D’après l’étude du Statec, les langues principales parlées au Luxembourg sont le luxembourgeois (55,7%), le portugais (15,7%) et le français (12,1%).

De même, il existe une différence entre les langues parlées dans la sphère privée et celles employées sur le lieu du travail. Si le luxembourgeois est par exemple la langue la plus parlée dans la sphère privée (64,9%), suivie par le portugais et le français, c’est ce dernier qui domine sur le lieu de travail (68,5%), suivi par le luxembourgeois (60,5%) et l’allemand (34,2%).  À l’école, les langues les plus employées sont le luxembourgeois (79,6%), le français (49,1%) et l’allemand (39,3%).

Concernant les immigrés vivant au Grand-Duché, il s’est avéré qu’à peu près la moitié des étrangers apprennent le luxembourgeois. Selon les chercheurs, actuellement 400.000 personnes parlent le luxembourgeois. De plus, l’emploi de cette langue serait en croissance, vu que désormais elle est de plus en plus utilisée dans plusieurs domaines.

(Article rédigé par l'équipe rédactionnelle du portail www.luxembourg.lu / Source: Statec)

  • Mis à jour le 27-04-2017