Cinéma

Le Festival du film nordique, du 3 au 7 juin 2016

Découvrez une sélection inédite de films scandinaves

Ove est un sexagénaire suédois qui terrorise son entourage. En 1992, l’équipe nationale danoise du foot gagne le championnat d’Europe. En Islande, deux frères qui ne se parlent plus tentent de sauver leurs moutons ensemble. Et en Norvège, une montagne qui plonge dans la mer créée un tsunami géant. Trois scénarios différents, mais qui témoignent de la créativité de la production cinématographique dans les pays scandinaves. Et c’est celle-ci qui est mise en vitrine lors du Nordic Film Festival qui a lieu du 3 au 7 juin à Luxembourg.

Pour sa 3e édition, le festival présente, lors des 5 jours, 5 films différents qui ont tous une chose en commun: ils sont inconnus hors de leurs pays de création, et ils sont tous montrés en version originale, sous-titrée. Mais les similarités s’arrêtent là, dans le but d’offrir un spectacle aussi varié que possible:

  • Sommeren 92 raconte l’histoire de la victoire danoise au championnat d’Europe du football en été 1992;
  • Hrútar est une production islandaise qui raconte comment 2 frères opposés se réunissent pour sauver le fondement de leurs vies, leur troupeau de moutons;
  • Bölgen est un film de catastrophe norvégien dans lequel l’éboulement d’une montagne dans un fjord créée une vague massive;
  • En man som heter Ove raconte l’histoire du sexagénaire suédois Ove qui contrôle tout le monde dans son environnement – jusqu’au moment où une nouvelle famille emménage dans la maison d’à côté;
  • Miekkailija, un biopic sur l’escrimeur estonien Endel Nelis.

Les films sont montrés dans le Ciné-Utopia à Luxembourg-Limpertsberg, sauf Bölgen qui a lieu dans la Cinémathèque de la Ville de Luxembourg. Les tickets sont à 8,80€ la pièce, l’accès aux 5 films du festival est à 25 euros, à acheter via le site du Nordic Film Festival.

Le Nordic Film Festival s’inscrit dans une série de festivals du film nationaux ou régionaux, comme la British & Irish Film Season (20 septembre – 1 octobre 2016) ou le CinEast, festival du film d’Europe centrale et orientale (6 – 23 octobre 2016).

La production audiovisuelle luxembourgeoise au top!

Au Luxembourg, la production audiovisuelle a évolué depuis son avènement comme petite entité vers une présence globale avec ses productions et coproductions, qui font toutes preuve d’une professionnalisation croissante de ce secteur de l’économie luxembourgeoise.

Le Luxembourg s'engage fortement au soutien de son secteur de la production cinématographique et de nombreuses initiatives ont été créées dans les dernières années à cette fin. Ainsi, le Luxembourg Filmfund aide par exemple des (co)productions luxembourgeoises dans le financement de leurs projets. Actuellement, le secteur de la production audiovisuelle compte une trentaine de sociétés de production et emploie 600 personnes. Pour suffire à la demande du secteur, un BTS en dessin d'animation est offert au Lycée technique des Arts et des Métiers. 

(article rédigé par l’équipe rédactionnelle du portail www.luxembourg.lu)

  • Mis à jour le 25-05-2016