Economie

Le Luxembourg se place 20e au Global Competitiveness Report

Un environnement macroéconomique très favorable

30-globalOccupant un excellent 20e rang dans l'édition 2016-2017 du Global Competitiveness Index que le Forum économique mondial vient de publier, le Luxembourg n'a pas à se cacher. Parmi 138 pays mis à l'épreuve, le Grand-Duché continue à faire partie des économies les plus compétitives du monde.

Le Luxembourg 9e pays le plus compétitif de l'Union européenne

Au podium des gagnants se trouvent la Suisse, suivie de Singapour et des Etats-Unis. Quant aux voisins du Luxembourg, l'Allemagne et la France se situent aux 5e et 21e rang respectivement, alors que la Belgique se retrouve à la 17e place. Parmi les pays de l'Union européenne, les Pays-Bas occupent la première place, tandis que le Luxembourg se classe en 9e position.

Les rangs de compétitivité se calculent en fonction de différents sous-indices qui, eux, sont influencés par de nombreux facteurs. Ces sous-indices sont les "Basic requirements" (conditions de base), la compétitivité en matière d'innovation et les "Efficiency enhancers" (améliorateurs d'efficacité). Cette dernière catégorie est notamment définie selon les aptitudes technologiques d'un pays, matière dans laquelle le Luxembourg se trouve en excellente 2e position mondiale.

En ce qui concerne les détails du classement du Luxembourg dans les trois sous-indices:

  • le Luxembourg occupe le 9e rang pour les exigences fondamentales en matière de compétitivité (+-0): à l'intérieur de ce pilier, le pays occupe le 8e rang pour les institutions (-2), le 16e rang pour les infrastructures (+1), le 7e rang pour l'environnement macroéconomique (+7) et le 43e rang pour la santé et l'enseignement primaire (-11);
  • le Luxembourg occupe le 23e rang pour les améliorateurs d'efficacité (+-0): à l'intérieur de ce pilier, le pays se classe 47e pour l'enseignement supérieur et la formation (-7), 4e pour l'efficacité du marché de produits (+-0), 16e pour l'efficacité du marché du travail (+-0), 14e pour le développement des marchés financiers (-3), 2e pour la maturité technologique (-1) et 93e pour la taille du marché (+2);
  • le Luxembourg occupe le 16e rang pour les déterminants d'innovation et de sophistication (+2): à l'intérieur de ce pilier, le pays se classe 15e pour le degré de sophistication des affaires (+4) et finalement 16e pour l'innovation (-1).

Une analyse poussée de l’édition 2016-2017 révèle donc que les piliers ayant trait  à la santé et l’enseignement fondamental, à l’éducation postprimaire et la formation continue constatent un besoin d'amélioration face à la moyenne des résultats de la zone Europe et Amérique du Nord, tandis que le Luxembourg brille dans les piliers de la maturité technologique, des institutions et de l'environnement macroéconomique.

L'enquête d'opinion qui est annuellement menée par le WEF auprès des dirigeants d’entreprises permet également d'identifier les principaux facteurs entravant l'environnement des affaires au niveau national. Il ressort de cette enquête qu'une inadéquation des compétences de la force de travail, une réglementation trop restrictive du marché du travail, une capacité d'innovation insuffisante, des problèmes d'accès au financement ainsi que la lourdeur administrative constituent les cinq majeurs facteurs cités pour le développement des activités au Luxembourg.

Les piliers traditionnels forts

Du côté des points forts, le Grand-Duché figure, encore cette année, dans le Top 10 du palmarès des pays les plus compétitifs pour ses piliers "traditionnels", tels que celui des institutions (-2, 8e), de l’efficacité des marchés des biens (+-0, 4e), et des aptitudes technologiques (-1, 2e). A noter également l’amélioration du pilier "environnement macroéconomique" (+7, 7e), l’un des critères clefs pour la réussite sur l’échiquier international, affiche son meilleur résultat depuis des années.

Au podium des gagnants se trouvent la Suisse, suivie de Singapour et des Etats-Unis. Quant aux voisins du Luxembourg, l'Allemagne et la France se situent aux 5e et 21e rang respectivement, alors que la Belgique se retrouve à la 17e place. Parmi les pays de l'Union européenne, les Pays-Bas occupent la première place, tandis que le Luxembourg se classe en 9e position.

Le Global Competitiveness Index du World Economic Forum est un des indicateurs économiques liés à la compétitivité des plus importants. Le WEF constate pour l’édition 2016-2017 de son rapport un déclin dans l’ouverture de l’économie mondiale qui nuit à la compétitivité et augmente les difficultés pour assurer une croissance durable et inclusive.

(Source: communiqué de presse de l'Observatoire de la compétitivité)

  • Mis à jour le 28-09-2016