Arts visuels

Début de résidence à la Cité internationale des arts de Paris pour Carine Krecké

Carine Krecké explore les "état(s) d’urgence" entre octobre et décembre 2016

Carine KreckéAu 1er octobre 2016, l’artiste luxembourgeoise Carine Krecké entame sa résidence à la prestigieuse Cité internationale des arts de Paris. L’élaboration de son projet "état(s) d’urgence", qui a déjà su convaincre le jury luxembourgeois, peut être suivi dans l’atelier qui a été alloué à l’artiste pendant les mois d’octobre, novembre et décembre.

L'actualité comme objet

Carine Krecké vit et travaille au Luxembourg. Avec son projet "état(s) d’urgence" Carine Krecké souhaite explorer la notion même d’état d’urgence dans le contexte actuel français et plus largement européen. Procédant de la même démarche, proche du documentaire, que l’on retrouve dans d’autres projets de l’artiste, notamment en duo avec sa sœur Elisabeth Krecké, la recherche, l’enquête, le questionnement sont au cœur de son dispositif.

La résidence permet à Carine Krecké de pouvoir s’immerger dans cette thématique en lien avec une réalité immédiate et par la même, de poser également la question du traitement et de la distance à trouver, pour exposer des faits d’une actualité si proche et si présente.

Le ministère de la Culture, propriétaire du quart d’un atelier-logement à la Cité internationale des arts de Paris depuis l’année 1963, lance régulièrement des appels à candidature dans le cadre de son programme de résidence à Paris. Outre la mise à disposition de son atelier, le ministère accorde une bourse de travail à l’artiste sélectionné.

La cité internationale des arts de Paris accueille chaque année quelque 1.000 artistes venant de plus de 55 pays. La résidence comprend la location d’un atelier-logement qui permet à l’artiste d’allier vie quotidienne et production artistique.

(article rédigé par l’équipe rédactionnelle du portail www.luxembourg.lu)

  • Mis à jour le 17-10-2016