Commerce

Le Luxembourg au 4e rang du Enabling Trade Index

Le Forum économique mondial certifie au Luxembourg des excellentes infrastructures.

Global Enabling Trade Report 2016Le Forum économique mondial (WEF) a publié fin 2016 une nouvelle édition de son rapport sur le commerce international: le Global Enabling Trade Report 2016. Ce rapport, publié tous les deux ans depuis 2008, met en avant un indice composite dénommé Enabling Trade Index (ETI) qui évalue la mesure dans laquelle les 136 économies analysées ont mis en place les facteurs qui facilitent les flux de marchandises à travers les frontières jusqu'à leurs destinations.

Ces facteurs sont répartis sur sept piliers regroupés en quatre sous-catégories: accès aux marchés (intérieur et étrangers), administration aux frontières, infrastructures (disponibilité et qualité des infrastructures de transport, disponibilité et qualité des services de transport, disponibilité et utilisation des TIC), environnement opérationnel (protection de la propriété, institutions publiques, criminalité, etc.).

En ce qui concerne ces sous-catégories, le Luxembourg se classe:

  • en 27e position concernant l'accès au marché (5,0);
  • en 8e position concernant l'administration aux frontières (6,1);
  • en 16e position concernant les infrastructures (5,6);
  • en 3e position pour l'environnement opérationnel (5,8).

Pour le Luxembourg, ces scores signifient la perte d’un rang par rapport à l’édition 2014 de l’index, qui est principalement due à la stagnation des performances dans les sous-catégories "accès au marché" et "administration aux frontières".

Pourtant, le Luxembourg se rattrape avec la qualité de ses services logistiques , terminant premier au monde. En effet, c’est dans le domaine des infrastructures que le Luxembourg a fait des efforts considérables. A l’horizon 2020, et face à l’augmentation considérable du trafic routier, de vastes projets d’infrastructures et de voirie ont été mis en chantier, dont quelques-uns qui ont un impact profond sur la logistique au Luxembourg. Ne citons que les nouveaux terminaux intermodaux rail-route à Bettembourg et les projets d’extension du réseau ferroviaire existant, ainsi que la modernisation et l’extension du port de Mertert.

De ce fait, le Luxembourg se retrouve dans le groupe des 10 meilleurs pour tous les indicateurs qui relèvent de cette sous-catégorie et même en 1re position pour la facilité et l’abordabilité des expéditions et leur ponctualité de livraison. Cette évolution va de pair avec l’amélioration de l’environnement opérationnel, ce qui fait du Luxembourg le 3e pays le meilleur au monde pour les entreprises qui veulent y opérer et le plus ouvert aux participations étrangères.

L'étude se base en tout sur 57 indicateurs, à la fois quantitatifs et qualitatifs, provenant d’une enquête annuelle du WEF. L'indice composite ETI peut obtenir une valeur entre 1 (la moins bonne performance) et 7 (la meilleure performance).

Le classement global 2016 est mené par Singapour (5,97), les Pays-Bas (5,70) et Hong Kong (5,66). Le Luxembourg se classe 4e (5,63) dans le classement global. L'Allemagne se classe 9e (5,49), la Belgique 10e (5,45) et la France 13e (5,37).

(Source: WEF/communiqué de presse de l'Observatoire de la compétitivité)

  • Mis à jour le 24-01-2017