Economie numérique

Luxembourg, dans le top 10 des économies digitales

La Commission européenne a publié, fin janvier 2017, une nouvelle étude européenne sur la transformation digitale. Avec sa 6e place le Luxembourg est bon élève.

08-ecodigitaleDans un pays, les technologies digitales créent de nouveaux marchés ainsi que des opportunités d'affaires. Le défi majeur consiste ainsi à faire en sorte que ces opportunités soient captées par les entreprises industrielles et de services afin que la digitalisation soit un levier de la croissance d’un pays et que cela crée des emplois.

L’environnement du Grand-Duché propice à l’économie digitale

Le rapport, mis en lumière ici, distingue deux grands types de catégories pour une économie numérique favorable: les facilitateurs et les résultantes. La catégorie des facilitateurs regroupe les infrastructures digitales, les investissements et accès au financement, les offres et demandes de compétences digitales, l’e-leadership et la culture de l’entrepreneuriat. L’indice DTEI (Digital Transformation Enablers’ Index) qui en découle se base sur les indicateurs compris dans la catégorie des facilitateurs.

Ainsi, le Luxembourg se place à la 6e position de l’indice avec une note de 67/100. Le classement étant mené par la Suède avec un score de 78/100. Nos pays voisins restent également en bonnes positions avec une 7e place pour l’Allemagne et une 9e place pour la France.

Le Grand-Duché est notamment performant dans les 3 dimensions suivantes, avec une 4e place au niveau de l’UE dans:

  • les infrastructures digitales
  • les investissements et l’accès au financement
  • l’e-leadership

Globalement, le pays fait partie de ceux disposant d’un environnement très favorable en matière de "facilités" (best enabling countries).

Une économie numérique encore à développer

Malgré le fait que le pays soit aujourd’hui l’un des leaders de l’UE en la matière, il a encore une certaine marge de progression concernant le faible niveau de l'intégration de la technologie digitale et celui de l’exploitation optimale du potentiel de ses startups liées au domaine des TIC.

Compte tenu de ces limites, le gouvernement luxembourgeois a récemment lancé des politiques visant à soutenir le développement des entreprises de TIC (tel que Digital Lëtzebuerg par exemple) et à améliorer les compétences numériques des étudiants et des personnes en recherche d’emploi (tel que le programme Fit4coding).

Quelques informations sur le DTM

Le DTM (Digital Transformation Monitor) vise à donner un meilleur aperçu de l'état d'avancement et d'évolution de la transformation numérique en Europe. Dans ce cadre, il fournit notamment des rapports sur les défis et les initiatives stratégiques liées à la transformation numérique. Son index est le DTEI (Digital Transformation Enablers’ Index): il mesure les progrès réalisés, au niveau du processus de digitalisation de l’économie, par différents pays de l’UE. C’est ainsi qu’il classe les nations analysées sur une échelle allant de 0 (le moins bon) à 100 (le meilleur).

 

(Article rédigé par l’équipe rédactionnelle du portail luxembourg.lu)

  • Mis à jour le 10-02-2017