Population

Jeunes et seniors du Luxembourg: des habitudes de vie différentes

Le Statec vient de publier une enquête sur les habitudes des Luxembourgeois en matière de culture et de sociabilité. Qu’en ressort-il exactement?

09-habitudesLes Luxembourgeois et la culture

L’étude récente du Statec sur les habitudes culturelles et sociales des habitants du pays révèle que le cinéma, les spectacles vivants et les visites de sites culturels attirent près de 60% de la population golbale. Elle met également en exergue le fait que les activités culturelles décroissent avec l’âge.

Si l’on entre un peu plus dans le détail on constate, par exemple, que 58% des plus de 16 ans déclare avoir assisté au moins à un spectacle vivant (pièces de théâtre, concerts, opéras...) sur une année. Il est également à noter que la composition du ménage joue sur la participation culturelle des résidents. En effet, un ménage avec enfants va plus souvent au cinéma ou à des manifestations sportives qu’un ménage sans enfants. On constate aussi une forte différence en termes de visites de sites culturels entre la population la plus et la moins aisée. 78% des individus les plus aisés ont participé au moins une fois à des visites, contre 34% des moins aisés.

De manière générale, les seniors du pays participent moins aux activités culturelles (sur un an,  seulement 28% est allé au moins une fois au cinéma contre 88% des 16-24 ans). Le motif le plus souvent évoqué quant à la non-participation aux activités culturelles est le manque d’intérêt, notamment pour les manifestations sportives (31% des résidents).

Les Luxembourgeois et les habitudes sociales

L’étude révèle ici que les résidents ne sont globalement pas isolés, 87% déclarent d’ailleurs pouvoir compter sur au moins une personne si besoin et 94% affirme pouvoir se confier à une personne sur des sujets d’ordres personnels.

Si l’on se penche de plus près sur les chiffres, on constate qu’il y a néanmoins des divergences entre les jeunes et les seniors de 65 ans et plus qui affirment voir moins leurs amis. La moitié d’entre eux voient au moins une fois par semaine ses amis contre près de 90% des 16-24 ans. On constate également que les personnes les plus aisées sont en général moins isolées.

D’autres facettes liées aux habitudes sociales sont analysées ici comme:

  • la communication via les réseaux sociaux: 37% des résidents utilise tous les jours ces médias. Une importante différence est là aussi à noter entre les jeunes et les seniors: 82% des 16-24 ans utilisent chaque jour les réseaux sociaux contre seulement 8% des 65 ans et plus.
  • le bénévolat: on sait que 47% de la population résidente a déjà été impliquée dans une activité bénévole (formelle ou informelle) au cours de la dernière année. NB: le bénévolat dit informel se fait en dehors de toute association. Ici, les jeunes sont les plus actifs avec une part de 40% d’entre eux impliquée dans du bénévolat via une association.
  • les activités citoyennes (partis politiques, pétitions, lettres aux médias/politiciens...): on note que 17% de la population a participé à ce type d’actions en 2015, en particulier des personnes entre 55 et 64 ans, de nationalité luxembourgeoise et aisées.

En somme, l’étude révèle qu’il existe des disparités surtout en matière d’âge en ce qui concerne les habitudes sociales et culturelles des résidents du pays.

 

(Article rédigé par l’équipe rédactionnelle du portail luxembourg.lu)

  • Mis à jour le 06-03-2017