Egalité des chances

Pas d’égalité salariale au Luxembourg jusqu’en 2022?

Selon l’étude PwC Women in Work Index, le Luxembourg sera parmi les premières nations à supprimer toute inégalité de salaire entre les sexes avec un pronostic pour l’année 2022.

02-pwcUn progrès constant depuis presque 20 ans

En 2000, une femme gagnait 15% de moins que son homologue masculin au Luxembourg. 15 ans plus tard, l’écart s’est réduit à 4,9%. Ainsi, de tous les pays analysés, le Luxembourg est classé premier avec le moins d’écart de traitement entre hommes et femmes.

En outre, selon cette étude, le Luxembourg est le pays ayant connu les plus importants gains à court terme en matière de participation des femmes au marché du travail. Le Grand-Duché est passé d’un taux de 64% en 2014 à 66% en 2015. Par conséquent, il est le pays ayant a réduit le plus l’écart de participation au marché du travail entre hommes et femmes sur une période d’un an.

Les résultats de l’étude PwC Women in Work Index coïncident avec ceux du Statec, publiés en février 2017. L’institut national de la statistique constatait que, de manière générale, pour le Luxembourg l’écart salarial entre les sexes est le plus faible de l’Union européenne, mais que les salariés masculins sont tout de même encore mieux payés que les femmes.

Autre étude qui confirme l’analyse du PwC Women in Work Index: l’indice du Global Gender Gap report 2016 du Forum économique mondial. Ces deux indices, mesurant les progrès en termes de parité entre les sexes, sont fortement corrélés – avec un coefficient de corrélation de 0,72. En effet, le Grand-Duché obtient un score quasi parfait pour l’indicateur "revenu estimé du travail" au Global Gender Gap report 2016.

Le Luxembourg dépasse ses voisins!

Toujours selon cette étude, la plupart des pays de l’OCDE auront supprimé tout écart salarial entre hommes et femmes d’ici 50 ans. Se basant sur les évolutions des dernières années et les tendances actuelles, l’indice prévoit qu’en Belgique l’égalité sera atteinte en 2028. Les salariées en France n’obtiendront le même salaire que leurs homologues masculins qu’en 2084. En Allemagne c’est encore pire: l’écart salarial entre hommes et femmes devrait encore demeurer presque 300 ans!

Cependant, même si le Luxembourg a bien amélioré son taux de participation des femmes au marché du travail et qu’il se rapproche de l’égalité de traitement, cela ne signifie pas qu’il n’y a plus de marge de progression. Encore aujourd’hui, par exemple, les femmes se retrouvent souvent confrontées au phénomène du "plafond de verre". Cette expression désigne le fait que certains niveaux de décision supérieurs restent inaccessibles à la majorité des femmes. En effet, PwC constate qu’en 2015 seulement 11% des fonctions de dirigeants étaient occupées par des femmes au Luxembourg.

 

(Article rédigé par l’équipe rédactionnelle du portail luxembourg.lu)

  • Mis à jour le 02-03-2017