Etude

Racisme – des progrès accomplis au Luxembourg

Dans son rapport sur le Grand-Duché la Commission européenne contre le racisme et l’intolérance (Ecri) souligne plusieurs points positifs.

07-racismeLa Commission européenne contre le racisme et l’intolérance (Ecri), une institution mise en place par le Conseil de l’Europe, vient de publier son cinquième rapport sur le Luxembourg. Cette commission antiracisme y analyse des événements récents, fait des constatations sur la situation des droits de l’homme et adresse des recommandations aux autorités.

Depuis la parution du quatrième rapport sur le Luxembourg, l’Ecri a constaté que des progrès ont été accomplis dans certains domaines. Ainsi, la commission approuve la prochaine ouverture d’une Maison des droits de l’homme qui va regrouper plusieurs institutions comme, par exemple, la Commission consultative des droits de l’homme, le Centre pour l’égalité de traitement et l’Ombuds-Comité fir d’Rechter vum Kand.

En outre, les autorités luxembourgeoises prévoient d’étendre aux personnes transgenres la protection pénale contre le discours de haine aux personnes transgenres. Les médias et les politiciens n’ont très rarement recours aux discours de haine. En plus, pendant la période d’observation que très peu de cas de violence raciste ou homophobe ont été portés à la connaissance de l’Ecri et les tribunaux répondent fermement au discours de haine.

L’Ecri souligne encore le fait positif que l’enseignement préscolaire est particulièrement bénéfique pour les enfants issus de l’immigration et qu’il est obligatoire et gratuit. En outre, pour la rentrée scolaire 2016 une campagne de sensibilisation au discours de haine a été lancée.

Un potentiel de développement

Malgré les progrès réalisés, l’ECRI déplore quelques points faibles et formule des recommandations. La commission constate une xénophobie sous-jacente sur internet, un manque d’efficacité de l’organisme de promotion de l’égalité et l’absence d’un nouveau plan d’action pour l’intégration.

Afin de combler les manques, l’ECRI propose deux recommandations prioritaires. Premièrement les autorités luxembourgeoises doivent adopter rapidement un nouveau plan d’action d’intégration – deuxièmement les autorités sont encouragées à adopter une nouvelle loi relative au changement de prénom des personnes transgenre et à la reconnaissance de leur genre.

Le Gouvernement du Grand-Duché salue l’adoption du cinquième rapport de l’Ecri et apprécie le dialogue constructif qu’il mène avec l’institution.

 

(Article rédigé par l’équipe rédactionnelle du portail luxembourg.lu)

  • Mis à jour le 09-03-2017